En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le directeur général de la gendarmerie était l'invité de BFMTV, le 29 octobre.
 

 Le directeur général de la gendarmerie, Denis Favier, était l'invité exceptionnel de BFMTV ce mercredi soir, quatre jours après la mort de Rémi Fraisse sur le chantier du barrage de Sivens, lors d'affrontements avec des gendarmes.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

75 opinions
  • jimtaryf
    jimtaryf     

    "mais un homme est mort tout de même !", merci de le souligner Madame Elkrief, merci aussi dans ce cas de souligner le nombre de suicides portés à presque 50 personnes en 2014 au sein des forces de l'ordre, policiers et gendarmes confondus, le nombre de morts en service, policiers et gendarmes confondus car tout au long de l'année "des hommes meurent tout de même", mais là le bas du silence blesse...et les médias ne s'en émeuvent pas...
    Je rappelle également que le maintien de l'ordre s’exécute sur ordre de l'autorité préfectorale, que le militaire exécute les ordres, mais que lui seul et sa vie seront détruite par les conséquences de ces ordres, en l'espèce d'avoir pu causer la mort....

  • boran
    boran     

    Arretez de proteger la police""" qui peut frapper aveuglement et est protege par leur loi""" en le faisant vous encouragez holande a etre dictateur, il decide et l'avis du peuple n'esr jamais entendu.quand le peuple se souleve ,il y a bien une raison tres importante,
    un referundum est necessaire pour donner la parole a la population .
    Mais jamais les gouvernements successivent l'ont utilise. ,

  • Pascal GELLE
    Pascal GELLE     

    Bonjour à tous.
    Une fois encore après un évènement tragique, le fond du problème n'est pas traité. Aujourd'hui tout le monde débat sur un lancé de grenade. Mais où est l'origine du problème? Pour avoir vu les images des différents reportages sur le sujet, j'ai pu constaté que sur place il y avait DEUX sortes de "manifestants"? Ou plutôt devrais-je dire "d'individus".
    j'y ai vu des manifestants qui venaient défendre une cause (c'est leur droit que l'on soit pour ou contre). ces manifestants clamaient leurs revendications et même si les mots n'étaient pas toujours tendres vis à vis des politiques et des forces de l'ordre, on peut concevoir que cela reste acceptable dans un tel contexte. ces manifestants-là n'ont pas jugés utile de se munir de cocktails Molotov, acide, boulons et autre accessoires pour défendre leur cause. Je pense que nous seront tous d'accord pour dire qu'il s'agit de citoyens démocrates respectueux des règles de la république.
    J'y ai également vu des individus qui n'avaient rien de manifestants mais visiblement plutôt de ''casseurs'', cagoulés et armés, ceux-ci étaient particulièrement agressifs et provocateurs vis à vis des forces de l'ordre. Il fallait être aveugle pour ne pas constater qu'il n'étaient pas venus pour manifester mais bien pour combattre les forces de l'ordre.
    Alors remettons les choses dans l'ordre si nous voulons un débat constructif pour essayer de faire évoluer la situation.
    Les forces de l'ordre investis d'une mission par ordre des politiciens n'ont fait que remplir leur mission en adaptant les moyens à la situation conformément à la loi. Et rien ne permet de le contester. Il est tout a fait déplorable qu'un jeune homme y ai trouvé la mort mais à qui la responsabilité?
    1) Peut-être à lui-même du fait d'avoir pris la décision de se joindre à des casseurs. je rappel qu'à l'heure des faits il se trouvait dans un groupe armé qui affrontait les forces de l'ordre et non avec des manifestants.
    2) Sans doute à nos politiciens qui tolèrent de plus en plus ce genres d'attitudes qui constituent des infractions graves prévues et réprimées par le code Pénal. En faisant preuve d'un tel laxisme le gouvernement donne à ses hordes de casseurs un réel et fort sentiment d'impunité qui les encourage à chaque fois à plus de violences vis à vis des forces de l'ordre, de toute forme d'autorité publique et de n'importe quel bien public ou privé.
    L'origine du problème n'est ni la grenade ni le fait qu'un jeune homme (présenté comme non violent) se soit joint à des casseurs. Non la réelle source à ces manifestations ultra-violentes, celle sur laquelle nous devrions tous débattre c'est plutôt pourquoi des casseurs se mêlent-ils systématiquement à ses manifestations et que font les politiciens pour résoudre ce problème? Pas grand chose de mon point de vue. Ils préfèrent à chaque fois (lorsqu'un commerçant ou un citoyen qui se fait cambrioler pour la ''x'' ème fois fait usage des armes par exemple) lancer la polémique sur le "pourquoi il à agressé le ou les cambrioleurs" alors que dans les faits il s'agit d'une personne agressée qui n'a fait que se défendre.
    Le vrai sujet est là, les politiciens ne sont pas à la hauteur (par manque de volonté et/ou de compétence) ils détournent systématiquement l'opinion du fond du problème : LEUR RESPONSABILITÉ DOIT ETRE ENGAGEE car les SEULS RESPONSABLES ce sont bien EUX qui sont GARANTS DE LA SECURITE PUBLIQUE. Les forces de l'ordre ne font qu'obéir aux ordres de ces messieurs dans le respect des lois établies par ces mêmes individus.
    J'INVITE DONC CHACUN A NE PLUS DEBATTRE SUR LE COMPORTEMENT LEGITIME DES FORCES DE L'ORDRE MAIS PLUTOT SUR LE LAXISME DES POLITICIENS QUI NE SEMBLENT PLUS EN MESURE D'ASSURER LA SECURITE DES PERSONNES.
    Pascal GELLÉ.

  • gigi3873
    gigi3873     

    Merci mon Général ! Respect pour votre intervention digne et vos propos concis !
    Vos hommes peuvent être fiers de leur Chef !
    La mort de ce jeune homme est tragique mais accuser sans preuve ce gendarme d'homicide volontaire est parfaitement "SCANDALEUX"

  • Ericbaloo
    Ericbaloo     

    Si je retiens la thèse officiel : une grenade de type F1 lancé par un gendarme, qui se serait logé entre le sac à dos et le corps de Rémi Fraisse, alors sacré lancé de précision surtout de nuit avec les mouvements de foule, ou alors circonstances malheureuses avec en plus une capuche.

  • ToTo12
    ToTo12     

    C 'est plutôt ''les spécialistes de la contestation violente'' de tout poil qu'il faudrait suspendre sur tous les cites chauds en France ainsi que tous ceux qui depuis deux jours jettent de l'huile sur le feu en véritables irresponsables. L'avocat de la famille Fraisse est à ce point de vue particulièrement irresponsable et ne fait pas honneur à son ordre qui serait bien avisé de réagir à ses propos .

  • Kheops
    Kheops     

    Tout mon soutien va aux gendarmes qui interviennent dans des situations difficiles

    Glochide
    Glochide      (réponse à Kheops)

    Manquerait plus que ça que les gendarmes soient punis maintenant ! Se faire insulter et cracher à la figure pendant des heures sans bouger puis prendre des cailloux et des Molotov sur la tête , moi je ne pourras pas le faire , je craquerais .....

  • Pseudome
    Pseudome     

    C'est à cause des munitions. il a été demandé X fois de faire des balles endormeuses et non tueuses. Si cela avait été fait, Rémi aurait été endormi et serait encore en vie aujourd'hui. Mais quand on dit certaines idées de bon sens, on fait face à des murs ... on est dans un monde étrange. Depuis des siècles, ces siècles ces balles devraient exister ... combien de morts auraient été évitées !

  • Christelle tissier
    Christelle tissier     

    « Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés.
    La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première.
    La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres.
    Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »
    -Helder Pessoa Câmara, archevêque brésilien, nominé au prix Nobel de la paix,
    in. Helder Camara et la théologie de la libération : l’espérance des pauvres.

    ... Parce que comme à l'accoutumé, les merdias ( oh, que si, hein, là, vous le méritez ! ) mettent en avant la violence des manifestants pour expliquer l'usage d'explosifs !
    Avec des images qui montrent des vilains méchants manifestants, presque des terroristes, mais si: plus c'est gros, plus le peuple avale. ( et quoi, l'opinion, faut que ça se brosse dans le sens du poils, hein ! )

    Sauf que, là, il y a un hic, hein, parce que ces manifestants ne désirent qu'une chose: protéger la nature !
    Préserver la terre ! ROOOOO, les vilains !

    Quand on choisi de protéger le peuple, la préservation de la nature en fait parti, non ? Puisque sans elle, le peuple péri ?
    Donc, les forces de l'ordre, là, quel est-donc cet ordre que vous maintenez ?
    Vous vous posez la question, quand-même ?
    Qui protégez-vous ?
    Le peuple, la terre ? ...... C'est complètement absurde !
    Le peuple se fait entendre, le pouvoir crache dessus. DEMOCRATIE de mes fesses !

    sylvaa
    sylvaa      (réponse à Christelle tissier)

    Pour un tract, c'est plutôt mal ficelé.
    De mon temps, même les maoïstes, pourtant déjà limités, faisant mieux...
    :-/

    Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0      (réponse à Christelle tissier)

    Chacun ses idées mais dans mon idée en tout cas, les personnes qui se réclament être d'une mouvance "écolo-pacifiste", ne "cassent pas du flic" ou ne montent pas à l'assaut d'un peloton de CRS pour en découdre !
    Tout ces pseudo-pacifistes se montrent bien véhéments et agressifs, tant par l'attitude que par les gestes et les mots et vous me démontrer par votre agressivité et vos propos que vous non-plus n'êtes pas une "écologiste Peace n' Love" comme beaucoup aimeraient ou s’efforcent de le faire croire, dans le camps politique des verts et des manifestants.
    Somme toute ...chacun (ne) ses idées

  • gussaoc
    gussaoc     

    Peut être que les forces de l'ordre pourraient faire valoir leurs droit de retrait devant un danger imminent?? non!! je rigole eux ils n'y ont pas droit comme tout autres métiers!! Et heureusement car alors nos vandales seraient en dangers de mort!!! car comment croyez vous que l'ensemble de la population réagirait, J'aimerai savoir se qu en pense ceux qui leurs trouvent toutes les bonnes excuses!!! oui comment eux ils réagiraient si nos forces de l'ordres fait valoir un droit de retrait et les laisseraient à l'arbitraire????????????????

    lesemian
    lesemian      (réponse à gussaoc)

    "??","!!", "!!" "!!!", "!!!", "????????????????" De mieux en mieux gussaoc..pas moins de 15 "?" pour ponctuer vos imprécations...J'ai remarqué que plus elles versaient dans le ridicule plus vous les "ponctuiez"...C'est dire celle là avec votre finale en 15"?"...

    Roussillon
    Roussillon      (réponse à lesemian)

    ***Vous faites allusion au chiffre 15...serait-ce a une équipe de rugby dans votre pensée ou score dudit sport..?...

    sylvaa
    sylvaa      (réponse à gussaoc)

    Je trouve que, malgré tout ce qui peut être dit sur eux par les "merdias", les français sont incroyablement "patients" au regard de ce qu'ils subissent quotidiennement de la part d'antisociaux patentés...
    J'espère que ce n'est pas principalement du au fait que les lois de leur propre pays les condamnent à l'avance, de manière plus sévère que leurs agresseurs, que ceux dont ils pourraient avoir envie de se défendre...
    Car si il arrivait, effectivement, que par excès de frustration et de colère, le peuple se mettait à se défendre lui-même devant l'incurie des responsables des forces sensées les protéger...

    brindacierfifi12
    brindacierfifi12      (réponse à gussaoc)

    Les Gendarmes n'étant pas syndiqués comme les Policiers, il est bienheureux que ce Commandant prennent leur défense, à juste titre.

    brindacierfifi12
    brindacierfifi12      (réponse à brindacierfifi12)

    Pardon, je parle d'un Directeur Général de la Gendarmerie

Lire la suite des opinions (75)

Votre réponse
Postez un commentaire