En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des migrants essaient de passer la frontière entre la Grèce et la Macédoine le 22 août 2015. enfant
 

Alors que la "crise des migrants" traversant la Méditerranée a fait la une de l'actualité tout l'été, certains s'interrogent et recommandent l'usage du mot "réfugié". Derrière cette bataille sémantique, se pose la question des choix politiques.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • clara02
    clara02     

    Pendant qu'on lance les débats sur la sémantique, on ne les organise pas sur les solutions à apporter.

  • taubiroute
    taubiroute     

    il y a a l evidence une omplicite des gouvernements europeens en place pour faciliter cette migration de masse.
    La Passivite et linertie face a cette situation en est une preuve flagrante.

  • deuxc
    deuxc     

    Le résultat est identique, quelque soit le nom donné à ces clandestins. Ils sont sur le sol Français.

  • Silverspirit
    Silverspirit     

    Mais oui moi président va tous leur donner le droit de vote ... Et hope un 2 mandat en 2017... Finalement cette imposteur sans parcoure devenu président aura fait un beau cadeau aux français : les avoir vaccinés des socialistes pendant très longtemps ....

  • plakkram
    plakkram     

    on réglera les comptes aux prochaines consultations fraise

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    D'où vient l'argent de ces soi-disant réfugiés ?? comment un subsaharien qui sort de brousse peut il avoir autant d'argent ??? la guerre a bon dos,c'est une guerre religieuse qui met en péril les chrétiens,et qui se dispache en Europe,tous ces gens sont noyautés par une puissance pour s'approprier du continent africain
    et de ses richesses,e ces réfugiés de quoi vont s'incruster avec toute leur smala et leurs coutumes,en Allemagne sont réquisitionnés des appartements,maisons ou des personnes seules vivent ou des couples et sont obligés de les loger,ça c'est l'avenir de ces "réfugiés et de s'accaparer de vos biens et de l'assistanat.

  • La comtesse
    La comtesse     

    QUI LES FAIT FUIR..?.............
    SUJET TABOU !

    Après les tueries perpétrées par Mérah en mars 2012, mon ex collègue professeur de philosophie Abdennour Bidar s' interrogeait : " N' y a-t-il pas tout de même dans ce geste l' expression extrême d' une maladie de l' islam lui-même ?"
    Il évoquait la "médiocrité profonde dans laquelle sombre l' islam", pointant le "ritualisme", le formalisme, le dogmatisme, le sexisme, l' antisémitisme, l' intolérance, l' inculture ou la "sous-culture" religieuse" comme des "maux qui le gangrènent".
    Mais aussi une culture islamique "depuis plusieurs siècles enfermée dans ses certitudes, enfermée dans la conviction mortifère de sa "vérité", incapable d' autocritique, et qui considère de façon paranoïaque que toute remise en cause de ses dogmes est un sacrilège (bidah)".
    C'est une cécité volontaire, en effet, que de ne pas considérer la dimension totalitaire de l' islamisme qui récuse tout ce sur quoi le monde occidental a été bâti depuis des siècles, depuis l' Humanisme jusqu'aux Lumières et la démocratie politique.
    J'ai retrouvé ce billet de mon ex collègue Bidar dans : Le Monde, 24 Mars 2012.
    La maladie se poursuit, incurablement !!!

  • La comtesse
    La comtesse     

    QUI LES FAIT FUIR................SUJET TABOU !

    Après les tueries perpétrées par Mérah en mars 2012, mon ex collègue professeur de philosophie Abdennour Bidar s' interrogeait : " N' y a-t-il pas tout de même dans ce geste l' expression extrême d' une maladie de l' islam lui-même ?"
    Il évoquait la "médiocrité profonde dans laquelle sombre l' islam", pointant le "ritualisme", le formalisme, le dogmatisme, le sexisme, l' antisémitisme, l' intolérance, l' inculture ou la "sous-culture" religieuse" comme des "maux qui la gangrènent".
    Mais aussi une culture islamique "depuis plusieurs siècles enfermée dans ses certitudes, enfermée dans la conviction mortifère de sa "vérité", incapable d' autocritique, et qui considère de façon paranoïaque que toute remise en cause de ses dogmes est un sacrilège (bidah)".
    C'est une cécité volontaire, en effet, que de ne pas considérer la dimension totalitaire de l' islamisme qui récuse tout ce sur quoi le monde occidental a été bâti depuis des siècles, depuis l' Humanisme jusqu'aux Lumières et la démocratie politique.
    J'ai retrouvé ce billet de mon ex collègue Bidar dans : Le Monde, 24 Mars 2012.
    La maladie se poursuit, incurablement !!!

  • La comtesse
    La comtesse     

    QUI LES FAIT FUIR................SUJET TABOU !

    Après les tueries perpétrées par Mérah en mars 2012, mon ex collègue professeur de philosophie Abdennour Bidar s' interrogeait : " N' y a-t-il pas tout de même dans ce geste l' expression extrême d' une maladie de l' islam lui-même ?"
    Il évoquait la "médiocrité profonde dans laquelle sombre l' islam", pointant le "ritualisme", le formalisme, le dogmatisme, le sexisme, l' antisémitisme, l' intolérance, l' inculture ou la "sous-culture" religieuse" comme des "maux qui la gangrènent".
    Mais aussi une culture islamique "depuis plusieurs siècles enfermée dans ses certitudes, enfermée dans la conviction mortifère de sa "vérité", incapable d' autocritique, et qui considère de façon paranoïaque que toute remise en cause de ses dogmes est un sacrilège (bidah)".
    C'est une cécité volontaire, en effet, que de ne pas considérer la dimension totalitaire de l' islamisme qui récuse tout ce sur quoi le monde occidental a été bâti depuis des siècles, depuis l' Humanisme jusqu'aux Lumières et la démocratie politique.
    J'ai retrouvé ce billet de mon ex collègue Bidar dans : Le Monde, 24 Mars 2012.
    La maladie se poursuit, incurablement !!!

  • La comtesse
    La comtesse     

    POSONS LA QUESTION :

    Les monarchies musulmanes d' Arabie, rois du pétrole, qui emploient des "esclaves" Philippin ou Bengali pour construire les stades de Foot du futur "Mondial", l' Iran...Qatar...qui ont des milliards de milliards disponibles pour islamiser la planète. Les pays n’ayant aucune monarchie comme la Turquie ou l’Algérie, profitent de l’histoire pour "expatrier" leurs ressortissants en toute légalité, alors que ces pays regorgent d’énergies fossiles, sans compter un potentiel dans le tourisme comme les autres d’ailleurs.

    On peut se poser la question simple :
    “Pourquoi ces pays riches n’aident-ils pas les musulmans en détresse et les pays en situation économique difficile et ......

    POURQUOI NE LES ACCUEILLENT-ILS PAS ?”

    Au moins financièrement, car sur le reste ils n’ont pas inventé l’eau chaude ni dieu la pluie. 57 pays musulmans = 57 pays arriérés alors qu’ils ont le meilleur prophète, le meilleur concept religieux et tout et tout + les ressources pétrolières et la richesse par têtes d' habitants parmi les plus importante de la planète !!!

    CETTE SIMPLE QUESTION DE BON SENS DERANGE

    NOS POLITICIENS PROFESSIONNELS !

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire