En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

62 opinions
  • oriane100
    oriane100     

    @Grumly : en ce qui concerne le livret de famille, vous m'avez envoyé un article et un entretien sur RTL du 14 janvier 2013. Depuis, Christiane Taubira a précisé lors du débat au Sénat (je ne suis pas paresseuse car j'ai écouté le faux-débat parlementaire) comment les livrets de famille seraient rédigé pour les couples homosexuels : "né de et né de" avec les noms des deux personnes constituant le couple. L'adoption plénière de la loi Taubira fait que lorsque le parent homosexuel adopte l'enfant biologique de son conjoint, l'enfant nait également de lui, même si il n'y a pas de lien du sang. Et cette disposition sera systématique car le/la donneur/se anonyme ne va pas réclamer la paternité ou la maternité (le renoncement parental est logique et automatique), alors qu'elle est marginale pour les couples hétérosexuels car ils sont normalement féconds (les PMA sont soit effectuées avec les gamètes des parents biologiques, soit avec donneur/se et dans ce cas précis je suis d'accord avec vous, il faudrait changer la procédure de l'anonymat pour les couples hétérosexuels également pour le bien de l'enfant).
    Contrairement à ce que vous pensez, j'ai tout compris concernant le livret de famille et l'adoption plénière et mes arguments tiennent en compte ces éléments. Vous n'avez pas dû vraiment me lire.

  • Doki61
    Doki61     

    "Un gouvernement qui refuse d'écouter le peuple ..." et vous n'avez pas honte de militer pou l'ump. Bon, je me doute que BFMTV étant manifestement un site de droite et adepte de la censure, ils supprimeront ce message comme 6 autres qui l'on été dans cette article. Vive les médias de la propagande décomplexé .. euh, je voulais dire le "journalisme", autant pour moi.

  • Grumly
    Grumly     

    La loi va passer. Faut vous y faire et arrêter de rêver que le gouvernement complote et les méchants gays se frappent pour se victimiser...

  • Grumly
    Grumly     

    @HeyBaal : je ne pense pas que les hétérosexuels aient besoin d'un statut qui s'appelle "mariage" pour vivre heureux; ni de le nier de force à ceux qui le veulent. Petit exercice : Faites le même exercice sans utiliser l'orientation sexuelle. Vous allez progresser ainsi.

  • Grumly
    Grumly     

    @Doki61 : Merci d'éviter de me faire des procès d'intention. Vous êtes coutumier du fait...
    Je ne tente pas de faire passer "ça" comme une évolution positive de la science et de l'espèce.
    Ou alors vous faites de très grands raccourcis. Par contre je dis que c'est une évolution positive de la société.
    On est bien loin de votre prêche sur la chute aux enfers.
    Je vous laisse les considérations sur l'évolution de l'espèce, d'ici à ce qu'elle soit encore là dans un siècle vu l'état de la planète qui étouffe!
    Pour la science, vous faites sans doute référence aux techniques de PMA, utilisées par les hétérosexuels et les célibataires.
    (Remarquez que je ne porte pas de jugement de valeur sur la qualité morale ces techniques comme l'insémination artificielle ou la mère porteuse)
    Le forcage du passage se fera certainement par les hétérosexuels. C'est d'ailleurs pourquoi la PMA est aujourd'hui autorisée en France, et même par certaines religions.
    Mais, et c'est là un point essentiel, ces techniques existent et elles seront utilisées par les gens.
    Le nier c'est faire l'autruche, et c'est pourquoi 9 pays Européen ont pris les devants pour éviter le commerce des enfants.
    (même si ce commerce existe déjà par rapport à l'adoption d'ailleurs, vu que certaines populations vendent leurs gosses)
    Car avec ces PMA, l'enfant qui a un parent biologique français récupérera d'emblée la nationalité Française.
    Ne pas le favoriser placerait ces enfants (c'est bien vous qui parlez du droit de l'enfant) dans une situation juridique inéquitable en tant que citoyen.
    Bref, ce n'est pas un débat simple , mais hors sujet dans le contexte du mariage pour tous.
    Votre tirade sur le droit à l'enfant devient lassante et répétitive.
    Elle est stupide et vous ne semblez pas tirer les enseignements d'arguments pourtant clairs et limpides.
    Si un couple veut un enfant, il se débrouille pour en avoir un.
    Et là vous pouvez faire toutes les combinaisons imaginables qui reflètent la diversité du paysage des familles sociales.
    Les enfants non programmés sont de plus en plus rares.
    Finalement, à cause de vos préjugés sur la parentalité des homosexuels, vous souhaiteriez nier le droit de l'enfant.
    Quelque soit le sens dans lequel vous voudrez tourner la chose, on reviendra à une chose simple :
    L'orientation sexuelle n'est pas un élément contradictoire avec l'éducation d'un enfant.
    Tout comme ce n'est pas contradictoire pour avoir un enfant (quelque soit le moyen par lequel l'enfant est arrivé. il y a des tonnes de possibilités)
    (mais j'imagine que vous êtes assez grand pour trouver plein de beaux exemples. n'oubliez pas les bisexuels dans l'histoire...)
    Comprenez bien que si des gays pensaient irréalisable jusqu'à peu l'idée d'avoir des enfants, cela pourrait changer puisque vous aimez les chiffres.
    On estime entre 20 et 30.000 le nombre de familles homosexuelles en France. Pas énorme en réalité.
    Mais je vous rappelle que le mariage n'est pas forcément destiné à avoir des enfants.
    C'est avant tout un symbole permettant de mettre tout le monde sur le même plan d'égalité.
    Vous faites des raccourcis. Les homos et les hétéros sont égaux devant le PACS mais pas devant le MARIAGE CIVIL.
    Et c'est donc un bon moyen de faire baisser l'homophobie. Ce qui s'est confirmé dans les pays qui nous ont précédé.
    (Et je l'ai constaté de visu)
    Donc pour conclure. Ce n'est pas un passage en force, mais bien une revendication qui est bien plus ancienne que le PACS.
    Avec un peu plus de recul (regardez donc Homopoliticus, de M. Romero) vous l'auriez compris.
    Et vos cris d'orfraie ne changeront rien. La loi va passer.
    Pas en force comme vous voudriez le penser, mais bel et bien car elle était inscrite dans le programme d'un président qui a été élu démocratiquement et qui a les pouvoirs à l'assemblée et au sénat.
    Et pour le coup, c'est peut-être un flamby pour beaucoup, mais il a eu le courage de tenir bon sur une réforme juste et citoyenne
    Pour moi ça a plus de valeur qu'un sarkozy qui s'est enorgueilli avec fillon de ne pas avoir cédé devant la rue et ses millions (réels) de manifestants.
    Donc fessée et au lit, Doki61 (et prenez votre camomille)

  • Grumly
    Grumly     

    @Orianne100 : je vous sens de nouveau paresseuse. Lisez ce qu'est l'adoption plénière : http://fr.wikipedia.org/wiki/Adoption_pl%C3%A9ni%C3%A8re_%28France%29
    On ne peut ROMPRE la filiation si les parents biologiques ne renoncent pas à leur droit parental (accouchement sous X, renonciation du père, ...). Cette différence que vous faites entre adoption simple ou plénière n'a pas de sens pour ce débat non plus. C'est la même chose pour les hétéros qui plus est

  • Grumly
    Grumly     

    @orianne 100: si la GPA est interdite en France, elle l'est pour tout le monde. Vous n'êtes pas sans savoir que cela pose un problème juridique puisque si une mère porteuse porte un enfant dont un des parents est français il acquière la nationalité française, ce qui n'empêche donc pas la technique mais en plus favorise son utilisation ou il y a du marchandage... Bref, cela n'a pas de rapport avec le mariage gay, (d'autant que la russie le refuse pour des homosexuels, vu que c'est un pays à forte homophobie) mais il serait idiot de faire l'autruche et ne pas prendre le taureau par les cornes

  • Grumly
    Grumly     

    @orianne 100 : Je vous sens paresseuse pour aller chercher les informations du livret de famille : Donc le voici en détail : http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/mariage-homo-qu-est-ce-que-ca-va-changer-sur-le-livret-de-famille-7756871391

  • Grumly
    Grumly     

    @herge : votre petit article à peine orienté (comité protestant évangélique pour la dignité humaine) ne fait que préciser une chose qui ne changera pas avec la loi taubira. A savoir que si deux lesbiennes élèvent un enfant et que le père biologique ne renonce pas à son droit parental, alors il ne peut y avoir que 2 parents et l'enfant conserve la filiation au père. Personne n'a jamais prétendu le contraire. C'est bien l'objet de l'adoption plénière. Il n'y a donc PAS perte de filiation et votre exemple est un contre exemple pour votre démonstration. Cela ne change rien au fait que 2 femmes peuvent avoir un enfant d'un donneur inconnu ou adopter, ou encore que le père peut renoncer à son droit parental (ou une mère accoucher sous X). Et si vous êtes contre ce principe de perte de filiation, c'est la même chose pour les couples hétérosexuels. Donc tout ça n'a bien aucun rapport avec le mariage gay.

  • Grumly
    Grumly     

    @Doki61 : Vous comparez la situation d'enfants qui n'ont pas la même protection que les autres enfants à des crimes (viol, pédophilie, drogue ) ? Plutôt étrange comme argumentaire...
    Permettez moi de vous rappeler qu'on parle d'ouvrir le mariage aux homosexuels. (à la base, rappelez vous, car l'homosexuel est un citoyen comme les autres). L'argumentation des antis c'est de prendre les enfants comme contrepoids de leurs préjugés. Et cela consiste à dire que les homosexuels ne peuvent pas être des parents pour le bien des enfants ou que la filiation biologique sera perdue. Et moi je vous rappelle que non seulement cela existe déjà, mais que les enfants élevés par les homosexuels se portent très bien, les études objectives et la réalité l'ont démontré (les enfants eux mêmes le disent). Donc oui la situation d'inégalité des droits existe, en tant que citoyen mais aussi devant la parentalité (le fait de rappeler que les gays sont déjà parents rappelle à certaines personnes que le sujet n'est pas de dire si on va ou pas autoriser les gays à avoir des enfants). En quoi le favoriseriez vous ? En donnant un cadre légal aux enfants concernés ? C'est seulement votre considération personnelle des enfants d'autres personnes, que vous placez sur le même plan que des crimes, qui est injuste, égoïste et hypocrite. Car non seulement vous ne pouvez pas comparer ça mais vous voudriez que ces situations continuent à poser des problèmes pour ces enfants car vous ne supportez pas que leurs parents puissent être homosexuels... C'est bien là de vulgaires préjugés.
    Quand à leur origine, elle n'est pas plus "perdue" que pour un couple hétérosexuel qui utiliserait une de ces pratiques (une science n'est pas EXCLUSIVEMENT réservée à une personne selon son orientation au gré de votre considération anthropologique de la vie). Un conflit d'intérêt ? Vous n'y êtes pas. Je n'ai pas d'enfant et n'en souhaite pas. Par contre je connais des familles homoparentales et des lesbiennes qui ont procréé. J'ai même travaillé il y a 10 ans quelques années avec un homme qui a eu 2 pères. Vous trouvez normal qu'il y ait une différence de droit au niveau de l'enfant pour ces parents ? Moi pas. N'est ce pas plutôt votre intérêt qui est motivé par les préjugés (et non votre hétérosexualité). Quel rapport avec la polygamie. Décidément vous mettez tout en vrac. Le couple et le mariage en France, c'est 2 personnes. Personnellement je pense que la polygamie n'est pas une chose dérangeante. Simplement que notre modèle familial et les mentalités ne sont pas encore ouvertes à ça. Mais dans l'absolu, je n'y vois pas vraiment de problème à part peut-être une plus grande instabilité potentielle qui pourrait être néfaste pour l'enfant. Vous parlez d'égoïsme en faisant référence au conflit d'intérêt (mon orientation) et au "droit à l'enfant". Excusez du peu, mais je vous retourne la question. En quoi votre envie d'avoir des enfants serait elle moins égoïste que celui d'un autre individu car il est homosexuel ? Admettons que votre moitié soit stérile et que vous décidiez de recourir à la PMA ou la GPA. En quoi votre désir est il plus "louable" que celui d'un couple homosexuel ? Car vous croyez que aller élever mieux cet enfant ? C'est à voir! C'est bien parceque je crois dans les droits de l'homme et des citoyen que je suis pour cette loi. Tout le reste ce sont des préjugés d'un autre âge qui nie la réalité sociale actuelle des parents. D'ailleurs je ne suis pas certain de saisir votre dernière allusion concernant l'abstention vis à vis de la pédophilie, qui , comme vous le savez, est le fait de 95% des pères hétérosexuels de ces familles que vous encensez.

Lire la suite des opinions (62)

Votre réponse
Postez un commentaire