En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des agriculteurs bloquent l'accès de la préfecture d'Eure-et-Loire, à Chartres, le 2 février 2016.
 

Si les agriculteurs se mobilisent depuis plusieurs mois pour dénoncer leurs conditions de travail, on parle moins de ceux qui mettent fin à leurs jours. Près de 600 d'entre eux en arriveraient pourtant à cette extrémité chaque année.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • danbas84
    danbas84     

    C'est comme ça maintenant en France.
    Il va falloir attendre qu'un cador de gauche en parle pour que celà soit le moment d'en parler.
    Notons au passage la médiiocrité des journalistes qui adhérent à 1OO% aux théses et discours de ce marigot socialiste !

  • zoulouecho
    zoulouecho     

    En ce moment ils luttent pour leur survie,je suis avec eux qu'ils ne baissent pas la garde

  • penseuse
    penseuse     

    Tous avec les agriculteurs! Manifestons à leurs côtés! Soutenons-les!
    Français, réveillons-nous avant qu'il ne soit trop tard!!!!

  • bouledog
    bouledog     

    l'état devrait condamné pour non assistance à personne en danger , il y a longtemps que ce problème qui perdure et ne trouve pas de solution , ça va être le moment d'agir pour eux au salon de l'agriculture , tous ces politiques qui viennent se goinfrer à l'oeil

  • bouledog
    bouledog     

    On n'est pas loin de deux suicides par jour , c'est une honte de rester les bras croisés pour ne
    pas leur venir en aide et de trouver des solutions durable pour qu'ils puissent vivre de leur travail
    l'Europe n'a fait qu’aggraver la situation avec toutes ces exigences et les normes , quelle déception

Votre réponse
Postez un commentaire