En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Paris: un légionnaire tue son agresseur en retournant son couteau contre lui

Mis à jour le
Illustration de la Gare du Nord à Paris.
 

Un légionnaire de 28 ans a tué un homme de plusieurs coups de couteau à Paris, Gare du Nord, dans la nuit de vendredi à samedi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

118 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Un trafiquant est un marchand de mort ? Ah ok ... et le légionnaire ... c'est quoi, un marchand ... de fleurs ? Qui dit que c'est un trafiquant d'abord ?? Le légionnaire évidemment ;) @nono74 la police est en train de faire son travail. Ce n'est pas elle qui a un problème de moyen. Ce sont les internautes qui veulent être capable de porter des jugements définitifs sans s'encombrer du doute et de la raison que ça dérange.

  • nono74
    nono74     

    D'où l'intérêt des caméras de surveillance et le fichage des délinquants. Mais je crois que les bien pensant son contre par principe de liberté. mais surtout la liberté du crime.

  • loufuk
    loufuk     

    A tous les biens pensants si attaches a la liberté et au bien être des citoyens, je dirai que ce brave Légionnaire montre la marche a suivre, avec un peu d'avance certes. Car dans quelques années il faudra tirer dans le tas... Et nos élus le savent. Mais pour piller la Nation France il faut durer en achetant la paix sociale. Le moment venu, ils rendront les clefs d'un pays à genoux, a celui qui sert de chair à canon par tradition et facilité, le peuple.

  • loufuk
    loufuk     

    A tous les biens pensants si attaches a la liberté et au bien être des citoyens, je dirai que ce brave Légionnaire montre la marche a suivre, avec un peu d'avance certes. Car dans quelques années il faudra tirer dans le tas... Et nos élus le savent. Mais pour piller la Nation France il faut durer en achetant la paix sociale. Le moment venu, ils rendront les clefs d'un pays à genoux, a celui qui sert de chair à canon par tradition et facilité, le peuple.

  • rowl
    rowl     

    C'était un trafiquant de la drogue alors "un marchand de mort" et en plus presque un meurtrier !!! ___ Il a mérité ce qui lui est arrivé !!!

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est quoi ces réactions stupides ? Premièrement on ne sait pas ce qui s'est passé. Le légionnaire peut dire ce qu'il veut, l'autre est mort. L'enquête vient de commencer, on se sait PAS ce qui s'est passé. Deuxièmement en quoi est-ce que les légionnaires devraient se voir reconnaître un statut particulier ? On sent bien les amateurs d'autorité, les mêmes qui votent pour les "vrais partis républicains pas du tout des partis extrémistes" et qui sont en admiration devant un type qui envahi militairement une région souveraine. La question est : sommes nous réellement égaux aux yeux de ces gens ou leur conception de l'égalité et de la justice ne se limite-t-elle pas à quelques caricatures ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    @rowl c'est de la légitime défense (sous réserve que ce soit avéré) de la personne du légionnaire et d'un tiers en la personne de son amie. Faut faire attention de pas mélanger les notions qui sont déjà suffisamment techniques et qui impliquent des choses très différentes.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Un article qui décrit la version du légionnaire comme étant ce qui s'est passé n'est déjà pas suffisamment en sa faveur ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Il existe déjà une loi pour la légitime défense qui est parfaitement suffisante en l'état. Le problème c'est que quand un juge a une interprétation orientée pour considérer que les critères sont ou non remplis, on a beau changer la loi, ça ne change rien au final.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Pourquoi utiliser l'affirmatif ? C'est sa version des faits et le seul témoin semble être son amie. Il convient donc d'utiliser le conditionnel.

Lire la suite des opinions (118)

Votre réponse
Postez un commentaire