En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Roger Gouin ne peut plus réintégrer sa maison occupée par des squatteurs.
 

Roger Gouin, 84 ans, n'aurait jamais cru voir un jour sa maison de Bègles occupée par des squatteurs. Avec ses proches il se bat pour recouvrer la jouissance de son domicile qu'il avait quitté à cause d'ennuis de santé.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

26 opinions
  • tiotoy
    tiotoy     

    Dans ce cas présent et dans la plupart des faits divers en France, il n'y a plus qu'une seule solution pour combattre la violence, délinquance, squatters, etc: la solidarité. Si dans ce cas quelques centaines de personnes demandent à ces squatters de déguerpir, je pense qu'ils ne se feront pas dire deux fois. Solidarité.

  • Arleco
    Arleco     

    Ce n'est pas la première fois que ça arrive dans notre pays et à chaque fois on se dit que ce n'est pas possible de s'emparer de la maison d'autrui sans faire face manu militari à la police et à la justice pour rendre à césar ce qui appartient à césar!!! Ce n'est pas si petit qu'un portable ou des bijoux à planquer ... La maison reste en place...ce genre d'histoire est hallucinant et complètement surréaliste!!!

    tiotoy
    tiotoy      (réponse à Arleco)

    oui la France est surréaliste avec ces lois qui ne respectent même plus la propriété privée; attendez un peu que ces milliers de migrants arrivent, et gare aux maisons inoccupées.

  • AgentK3
    AgentK3     

    Les Socialauds vont laisser entrer un million de migrants en France! ou croyez-vous qu'ils vont loger... CHEZ VOUS!

  • MISS RAS LE BOL
    MISS RAS LE BOL     

    LAMENTABLE, j'appelle cela de la maltraitance morale de personnes agées. Laisser le bien immobilier de cette personne être volé par des squatteurs qui risque de le détériorer, si cela n'est pas déjà fait, est INADMISSIBLE ET INSUPORTABLE . Ce bien lui appartient et devrait lui être rendu sans qu'il ne soit obligé de passer par la justice, à ses frais je suppose. Pour info, en théorie, il me semble que l'interdiction d'expulsion en période hivernale ne s'applique pas pour les logements squattés (à vérifier), mais je dis en théorie, en pratique c'est autre chose. Je souhaite à ce monsieur de récupérer sa maison le plus rapidement possible. Cette loi injuste devrait être supprimée. La France marche sur la tête. Que feraient nos élus s'ils étaient dans la situation de ce monsieur ?

  • Pasquinel
    Pasquinel     

    Pepere !j'espere que tu n'as pas vote UMPS aux dernières élections parce que sinon tu ne peux que t'en prendre qu'à toi même . Vous ne faites que voter pour des gens qui ne veulent que vous détruire .

  • maryjc
    maryjc     

    Quelle injustice dans ce pays. Être chez soi ça demande pas mal de sacrifice on paie des impôts et on n est qd même pas chez soi. Ne pas pouvoir mettre ces squatters dehors de chez soi c est deguelace. L état français il serait souhaitable de changer vos loi. Pensez d abord ànous les ccitoyens français au lieu de ne ne rien faire pourtous ces gens qui profitent . Le pauvre monsieur il se fait voler sa maison et c'est lui qui logé ailleurs car la loi dit qu on ne peut pas les déloger. Est ce normal?
    Arrêtez de faire du social mer de rendez lui sa maison. Faut l aider ces monsieur et vite

  • kalispera
    kalispera     

    C'est très long mais très interessant :

    L’esprit des lois, squat et droit de propriété…
    12
    Vendredi
    juil 2013
    Posted by lisa retter in Entrons doucement dans un monde plus calme ≈ 29 Commentaires
    Si nul n’est sensé ignorer la loi, la connaissance approfondie de la loi a toujours été un privilège d’initiés. Les lois devenant de plus en plus complexes, cela ne s’arrange pas pour les classes moyennes. Très souvent ce que dit la loi est complètement annihilé par des amendements glissés subrepticement lors de discussions interminables au Parlement, et la connaissance des ces subtilités par une caste d’initiés renforce le pouvoir de cette dernière. Ces petits secrets se transmettent entre gens bien élevés, et participent au maintient de leurs privilèges.

    Parmi ces lois, il y a celles qui remettent en question le droit de propriété. Ce droit est théoriquement reconnu par l’Article 2 de la Déclaration des droits de l’Homme. Mais à examiner de près les règles s’appliquant au cas de squat, on découvre qu’il existe une chausse- trappe juridique qui le remet tout simplement en cause, sans en avoir l’air. Si le principe est maintenu, le traitement judiciaire des cas où il y est porté atteinte est d’une telle lenteur que cela revient à rendre possible le vol de domicile pour un temps indéterminé dépendant du bon vouloir de la justice. Outre l’atteinte au droit de propriété, le vol de domicile est une facilité offerte par les failles de la Loi depuis suffisamment d’années qu’il est sérieux de s’interroger sur l’innocence des parlementaires qui ont oeuvré pour y parvenir ou du moins ceux qui les ont guidé en ce sens. Et de surcroît, mais cela va de soi, dans les cas où c’est techniquement plus facile, à savoir pour les citoyens les plus modestes dont la maison n’est pas gardée par du personnel durant leurs absences ou la porte de leur immeuble protégée par un digicode…. Nous avons là un cas type de forfaiture législative ouvrant sur une garantie à deux vitesses des droits des victimes selon qu’elles soient puissantes ou pas….

    1 Rappelons le contexte.

    En France, alors que les mal logés sont légions, de nombreux logements sont libres. Et les propriétaires ne font pas mystère des raisons pour lesquelles ils laissent leurs biens inoccupés. Les lois qui régissent les droits et obligations des locataires découragent la mise en location par les propriétaires modestes, non professionnels de l’immobilier….Dans les faits et sans violer la loi, un locataire indélicat peut dévaster un bien en toute impunité ou l’occuper au moins deux ans sans payer ( ou les deux à la fois ) avant de se faire expulser, pour peu qu’il connaisse la loi et quelques associations de défense des …. défavorisés. Il suffirait de revoir la législation sur la location privée pour limiter les abus comme c’est le cas dans tous les autres pays civilisés, à commencer par le référent favori qu’est l’Allemagne où se loger décemment pour un prix raisonnable est la norme. Curieusement, les exemples mis en avant chez nos voisins et amis européens sont toujours ceux où l’on demande des efforts aux gens modestes, à contrario jamais ceux où ces derniers sont plus favorisés par rapport aux Français, cherchez l’erreur ( pour info les commerces sont fermés le dimanche et le samedi après midi en Allemagne…). On ignore que dans toutes les autres démocraties, les lois qui régisssent les droits et devoirs des locataires et propriétaires, rendent le marché immoblier moins tendu. Mais non, en France on persiste à prendre tous les locataires défaillants pour des personnes en grandes difficultés matérielles, et le vandalisme de certains pour des us et coutumes à respecter… Pourquoi ?

    Il suffit de se demander qui y gagne ?

    Il y a d’abord les grosses sociétés immobilières aux reins solides et aux conseillers juridiques efficaces qui gagneraient à s’approprier le monopole du logement privé, afin d’en maîtriser les prix. Le parc immobilier privé est une niche ( le fameux placement dans la pierre) où les petits propriétaires sont encore nombreux, et attendu que dans toute activité économique dynamique la logique va toujours vers une absortion des petits par les gros, on peut soupçonner que la situation actuelle du logement ne les angoisse pas trop…

    D’autre part les gestionnaires d’offices de logements sociaux, où les responsables sont détenteurs d’une délégation de pouvoir inouïe : accorder les logements disponibles en fonction des critères objectifs … plus ou moins. Il ne vous a pas échappé que tous les logements sociaux ne sont pas identiques tant par la situation dans une ville que par l’exposition, la vue et …. la promiscuité. Officiellement un T4 en vaut un autre au regard de ces organismes…..Nous vous laissons imaginer quels petits enjeux peuvent entrer en l

  • dani42
    dani42     

    Normal. Salaud de vieux riche. Salaud de propriétaire.

    dani42
    dani42      (réponse à dani42)

    Hé ho, ne vous affolez pas. 2ème degré.

    sergepescher
    sergepescher      (réponse à dani42)

    Moi,je ne suis pas riche et pas vieux non plus.Mais,j'ai quand même acheté une maison.Pour cela,je bosse dure comme la plus part des gens.Donc,ton commentaire,c'est de la merde!!!A mon avis,tu dois faire partie de ses gens qui ont la critique facile,mais qui en vérité ne foutent rien de leurs journées!!! Salut connard!

  • beaudolo
    beaudolo     

    @ mcmc220 : la réponse ne pouvant passer, je répond à MCMC220, en 1991 miterrand président Rocard(ps) premier ministre et Edith Cresson (ps) qui lui succède. je ne vous reproche pas, d'une part, de vouloir donner des leçons mais encore faut-il être éclairé sur le sujet ni, d'autre part, d'avoir voté Hollande, tout le monde peut se tromper mais par contre insister après 3 ans de catastrophes çà c'est une faute!

  • dani42
    dani42     

    Normal. Salaud de vieux riche. Salaud de propriétaire.

Lire la suite des opinions (26)

Votre réponse
Postez un commentaire