En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des policiers procédant à un contrôle dans une station de métro parisienne
 

Face aux juges, l'Etat justifie le contrôle au faciès au prétexte que Noirs et Arabes sont les "seuls susceptibles d'être étrangers".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • vividejuin
    vividejuin     

    A l’époque de Pasqua, il y eu une période où il y avait systématiquement des contrôles dans la rue “au faciès”. À force de se faire arrêter dans les rues de Paris, des proches et quelques connaissances en avaient déduits qu’ils étaient typés. On fouillait même les poches des jeunes qui se rendaient au lycée. On finit par en rire et on attendit que ça passe. Comme ce n’était pas accompagné de violences...

    vividejuin
    vividejuin      (réponse à vividejuin)

    Je précise que les personnes contrôlées à l’époque, dont je parle, sont de peau blanche, sont européennes mais ont les cheveux bruns. LOL ! MDR !

    vividejuin
    vividejuin      (réponse à vividejuin)

    Je précise que les personnes contrôlées à l’époque, dont je parle, sont de peau blanche, sont européennes mais ont les cheveux bruns. LOL ! MDR !

Votre réponse
Postez un commentaire