En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les deux soeurs jumelles traversent un tunnel judiciaire sans fin depuis 2007.
 

A cause de deux erreurs dans la procédure judiciaire, deux jeunes femmes, abusées en 1988 par un homme, se retrouvent aujourd'hui forcées de reverser de l'argent à la fille de leur agresseur, décédé.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

42 opinions
  • affolant
    affolant     

    de mieux en mieux!!! jusqu'ou ça va aller toutes ces aberrations?? Trop de loi tue la loi!! On ferait mieux d'appliquer les textes existants, et arreter de "s'auto-détruire" avec cette justice lourde et pleine de principes inadaptés à la délinquance actuelle...

  • Jan Sobieski
    Jan Sobieski     

    J'espère que l'épuration de la magistrature, c'est pour bientôt...

  • Jan Sobieski
    Jan Sobieski     

    Publiez le nom de ce magistrat, BFMTV, sinon c'est de la non-assitance à personne en danger. Vous savez qui est ce magistrat mais vous gardez son anonymat. ça vous rend complices de ce genre d'inquisiteurs irresponsables pénalement et civilement...

  • Jan Sobieski
    Jan Sobieski     

    Vous auriez dû rappeler qu'un juge ne saurait être responsable des conséquences de ses décisions. Et que la simple erreur professionnelle est censée ne jamais leur arriver. Ils sont parfaits. D'ailleurs ils n'ont pas d'assurance professionnelle, contrairement au chirurgien, qui lui, malgré son intention de sauver, se retrouvera devant un tribunal pour répondre de ses fautes professionnelles...

  • Machintruc44
    Machintruc44     

    Quelqu'un peut m'expliquer dans quel pays nous vivons? Ce gars viol deux fillettes de onze ans et ne prend que deux fermes? Ensuite erreur de l'avocat et des magistrats et ces jeunes femmes brisées doivent à nouveau payer. Un bel exemple de l'incompétence de la justice française. Continuer comme ça et ne vous étonnez pas que les gens se fassent dès maintenant justice par eux-mêmes. Parodie d'égalité, parodie de liberté, ne nous demandez pas autre chose qu'une parodie de fraternité messieurs les nantis... j'espère que cette affaire fera la une de tous les journaux télévisés pour qu'au moins ces jeunes femmes soient soutenues publiquement et n'aient rien à payer.

  • HEPHENDY
    HEPHENDY     

    On a beau dire que l'argent n'a pas d'odeur, ici, c'est plutôt nauséabond. Maintenant, si c'est une faute commise par les magistrats, c'est à l'état de rembourser. Pas aux victimes. Il faudrait peut-être qu'elles trouvent un vrai avocat, parce que celui qu'elles ont, ne fait que bourdes sur bourdes depuis le début.

  • caerdydd
    caerdydd     

    Soyli : vous dites que "la fille n'a rien à voir avec les agissements de son père" (ce qui est vrai) et ensuite qu'il "faut que la justice trouve une solution qui la satisfasse". N'y a t-il pas une contradiction dans vos propos ?
    Si elle n'a rien à voir alors, elle ne doit recevoir AUCUN argent. Simple !

    la justice française n'en a plus que le nom !!!!

  • Semaine
    Semaine     

    Soyli, que la fille de l'agresseur profite de l'argent ne vous interpelle pas ? Çà, ça dépasse l'entendement .

  • Semaine
    Semaine     

    La fille de l'agresseur n'a aucun sens moral, encore moins de dignité. Cet argent ne lui porter pas bonheur......j'espère !!

  • Truecolor
    Truecolor     

    je ne vous ai rien demandé. De quoi j'me mêle ? C'est peut être la première fois que je parle de sarkozy ici et je me fait sauter à la gorge. C'est amusant. Je vous rappelle qu'il a été aussi mon président pendant 5 ans et que ça me donne le droit de donner mon avis. Et encore, je ne rentrerai pas dans les détails au vu de votre sensibilité disproportionnée. J'aurais trop peur de vous faire de la peine.

Lire la suite des opinions (42)

Votre réponse
Postez un commentaire