En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

CAP petite enfance pour les mères au foyer: la proposition de Schiappa divise

Une crèche à Nantes (photo d'illustration)
 

Marlène Schiappa a annoncé que les mères qui ne travaillent pas mais s'occupent de leurs enfants pourraient obtenir un diplôme après la validation des acquis de l'expérience. Si la secrétaire d'État estime que c'est un moyen pour remettre les femmes sur le marché du travail, ses détracteurs y voient une solution en trompe-l'œil.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • raletrol42
    raletrol42     

    Désolé, mais je pense que certaines ici planent plus qu'à 20.000.... élever ses enfants est une chance, éduquer ceux des autres est une profession!!
    On ne parle d'instinct maternel que concernant ses enfants et encore... parlez moi de l'instinct maternel de la "charmante" maman qui congèle ses bébés...parlez moi de respect de l'enfant dans ces familles qui passent leurs temps à insulter voire tabasser leurs enfants... vous allez leur confier le vôtre??
    Avoir des enfants ne garantie absolument pas qu'on sache s'occuper de son développement, respect de sa personne, savoir poser les bon repères éducatifs, déceler rapidement les troubles, voire les maltraitances ... on voit assez d'exemples au quotidien.
    Cela requiert une formation pour s'occuper de ceux des autres, savoir s'adapter et accompagner sans porter de jugement, sans penser qu'on a la science infuse "parce qu"on est parent".
    J'entends souvent des éducateurs de jeunes enfants, des éduc spé me dire qu'un bon parent ne fait pas un bon éducateur et inversement.
    Cette profession appréciera à quoi on les réduit....
    Dans ce cas , lorsque vos nounous et crèches feront grève cela ne vous perturbera pas de garder vos angelots à la maison...
    Parce bizarre, je vois tellement de parents ravis de laisser les enfants, surtout une fois le week end et les vacances passées parce qu'ils ne les supportent plus....les éducateurs sont souvent le seul repère éducatif pour ces gamins, quand ils n'éduquent pas des parents largués , assistés ou démissionnaires.. pensez vous cela à la portée de n'importe qui??
    C'est un métier! point.
    Ce n 'est pas être féministe ou autre ânerie dans le genre que d'être contre, c'est juste une question de bon sens et de respect envers cette génération future qui se construit.. respectez là un peu quand on voit déjà quel monde on leur laisse...on parle de nos futurs concitoyens, on parle de garder des enfants, pas des chèvres!!!!
    Ne vous plaignez pas "des jeunes" quand on voit comment vous les considérez... on récolte ce que l'on sème!!!
    Demain on applique cela aux infirmières aussi non? bah vous savez poser un pansement.. donc pas besoin d 'étudier pour ça?
    Je sais écrire sans faire de fautes.... je deviens prof de français?

    Pourquoi toujours dévaloriser la profession parce que ce n'est pas un bac +3...c'est un cap petite enfance... pourquoi le dévaloriser ainsi??
    Cette ministre sait elle le travail qu'il peut y avoir derrière? le minimum de connaissances de l'enfant,de son développement?
    Connait elle le parcours du combattant pour arriver à faire ensuite des études d'éducateur???
    Bizarre... partout dans le socio-éducatif on manque de personnel qualifié , les éducateurs chargés de cas lourds se retrouvent avec plus de 30 dossiers/ personne et ne peuvent arriver à faire leur boulot, au point qu'on laisse des enfants que l'on sait maltraités dans les familles, faute d'avoir le personnel et les moyens pour les prendre en charge... et on va brader le B.a-ba du métier pour faire juste baisser le chômage??

    J'ai pour exemple une charmante trentenaire à côté de chez moi... 4 enfants,je l'entend toute la journée les insulter, les gamins sont laissés à errer dans la rue quelque soit le temps, j'ai même retrouvé un soir en hiver le plus jeune à l'attendre devant la porte d’entrée... mais elle est "parent"...elle a sans doute l'instinct maternel n'est ce pas....et on va lui "confier" d'éduquer ceux des autres??? sérieusement...
    Qu'on développe plus les micros crèches, qu'on y fasse des cellules d'accompagnements pour les parents pour ceux qu'on souhaiterait former, des choses constructives... pas des mesures aussi stupides.

  • saxie59
    saxie59     

    trop fort ! il est déjà dur pour un travailleur de trouver un financement pour reprendre des études ! et les mères de famille auraient le droit gratos à une formation !!!

    j'ai mis 3 ans à avoir un financement pour mes études d'infirmière travaillant depuis plus de 14 ans j'ai du mettre un co-financement de 9000 euros et mes heures de DIF ainsi que tirer un trait sur mes vacances pendant 3 ans pour y avoir le droit ! on a rien sans effort !

  • beaudolo
    beaudolo     

    j'oubliais, les 35h00 syndicales sont 35h00 de présence pas de travail alors que la mère au foyer c'est 70h00 de travail!

    sylvie la
    sylvie la      (réponse à beaudolo)

    et la mère qui travaille c'est combien d'heure? je devais travailler 36h75 et oui dans le commerce les pauses ne sont pas payées et une fois finie rebelote a la maison étant seule avec mon fils je peux vous dire que je faisais bien plus que 36h75 et les heures de délégations syndicales c'est 35h00 par mois j'avais les trois mandats et souvent je prenais les quand pendant mon temps libre vous avez les trois mandats ça c'est pour votre info car apparemment vous jalousez les syndicalistes

  • beaudolo
    beaudolo     

    C'est étrange que la majorité de ceux qui sont contre ce projet soient des femmes, jalousie de la part de celles qui travaillent et inquiétude de ne plus être la femme modèle, serait-ce des féministes?

    sylvie la
    sylvie la      (réponse à beaudolo)

    la plupart des femmes au foyer avec qui je parle n'ont pas envie de rester la maison une fois les enfants rentrés a l'école elles ont envies de voir d'autre horizon j'ai commenté l'article et je ne risque absolument pas d'être jalouse et surement pas la seule puisque je ne travaille plus depuis plus de 11 ans suite a un handicap comme je travaillais je suis en invalidité catégorie 2 (a mon âge difficile de trouver du boulot) et oui le fait d’être femmes au foyer est souvent mal vu par les gens (elles sont traitées de fainéantes) et elles très peu d'aide de la part du mari et surtout elles n'ont pas la qualification requise pour l'examen (voir les épreuves) et comme le dit Isobella De Fraganlis qui elle est professionnelle et sait de quoi elle parle

  • beaudolo
    beaudolo     

    Je rajouterais que ces mères au foyer mériteraient d'avoir un salaire du style RSA , comme avait voulu le faire Chirac quand il était maire de Paris!
    Les ressources financières pour payer ces mères ne devraient pas être difficiles à trouver dans les 700 milliards d'aides sociales annuelles !

    Pascal
    Pascal      (réponse à beaudolo)

    sauf que si le conjoint gagne 2000 euros part mois, elle ne touchera pas le rsa.
    Je caricature un peut.

  • beaudolo
    beaudolo     

    C'est une excellente idée car mère au foyer c'est non seulement un vrai travail qui est mal considéré ici en France, ce n'est pas le cas dans bien des pays anglo-saxons et nordiques, mais elles font certainement bien plus que les 35h00 syndicales. En outre cela permet d'éviter "les enfants à la clé" ce qui cause bien des nuisances à la nation surtout quand les enfants sont des ados!!

  • Isobella De Fraganlis
    Isobella De Fraganlis     

    Je rajoute une chose, on fait quoi si la personne échoue au cap^^? elle n'a pas le droit d'élever son gosse???

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à Isobella De Fraganlis)

    c'est impossible car c'est un CAP par validation des acquis! il faut lire et comprendre!

  • Isobella De Fraganlis
    Isobella De Fraganlis     

    C'est vraiment du grand n'importe quoi. Elever des enfants fait partie d'un instint naturel que nous avons tous, tout comme les animaux qui sont parfaitement capables de les élever. Et chose que nous faisons depuis des lustres, des générations, des époques et même à la préhistoire. Si il y avait besoin de diplômes pour "valider" ça, ben ça se saurait. C'est un peu comme délivrer un diplôme pour tomber amoureux! C'est de l'ordre du naturel, de l'instinct, de choses qu'on ne peut programmer. Mais dans une société matérialiste et superficielle, où l'on encourage les femmes à ne plus être au foyer, à ne plus élever leurs enfants par elles-même, ou à aller au travail sitôt l'accouchement terminé, cela ne m'étonne plus. Alors qu'en réalité, il n'y a aucun souci à être femme au foyer, c'est juste la société qui nous fait croire que c'est pas bien, car elle n'est pas indépendante, ne gagne pas d'argent, mais l'indépendance cela peut s'avoir même en étant au foyer, c'est à chacune de trouver son épanouissement, et c'est la société qui fait en sorte de rabaisser ce rôle et de lui enlever des privilèges que les femmes "modernes" ont, alors qu'en réalité c'est spirituellement parlant normal pour une femme d'élever ses enfants... On est en train de détruire cela. Je me souviens avoir vu le tag "femme moderne" sur un post parlant d'une femme qui était repartie travailler une semaine après l'accouchement. Si la modernité nous fait perdre ce qu'il y a de plus beau en la femme, c'est une régression à mon sens. Je n'aime pas la modernité, justement parce qu'elle n'encourage plus nos fonctions naturelles et traditionnelles. De plus, en travaillant, on gagne certes de l'argent mais c'est utilisé pour payer une nounou qui va élever les enfants à notre place, donc au final, est-on gagnant? Elle est payé pour le même travail qu'une femme au foyer, pour élever les enfants des autres, alors qu'une femme qui élève ses enfants sera mal considéré par la société.
    Tout ça pour dire, que l'on enlève de plus en plus l'instinct maternel et spirituel de la femme. Je parle du yin et yang, de l'énergie naturelle des hommes et des femmes. Qu'on le veuille ou non, nous avons des fonctions naturelles, qui deviennent anormales dans notre société, qui préfèrent inciter les femmes dans leur coté superficielle et matérialiste, devenant la normalité (et oui, car la femme est une grosse consommatrice de produits tendances, fashion, designs, addict a des tas de choses, make up, vetements, chaussures,et il faut qu'elle ait de l'argent pour se payer tout ça, et participer pleinement à la société de consommation. Et qu'elle se croit indépendante parce que matériellement capable de s'acheter des choses dont elle est dépendante et addict.....Conclusion, notre société est en train de tuer l'instinct, et de le catégoriser, le rabaisser et le limiter.

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à Isobella De Fraganlis)

    Comment peut-on planner comme cela encore en 2017?

  • passur
    passur     

    Elle est gentille la bobo, elle confond éducation avec le terme élevé, grande différence , mais pas à ces yeux de taupe, aucun respect pour les aides maternels qui ne sont pas là pour supplées les parent, vue le résultat de plus de quarante ans de laxisme, une VAE ne changera rien, qui prouve que certains parent à part toucher des aides pour avoir pondue des gosses sont apte à s'en occuper et non à déléguée ce rôle à la société

  • danbas84
    danbas84     

    Les "nounous" agrées apprécieront ce coup da hache dans le dos!

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire