Boubakeur condamne l'homosexualité et enflamme Twitter

"Nous (musulmans) condamnons l'homosexualité, mais nous ne voulons pas être homophobes", a déclaré mardi Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris. Des propos qui ont fait réagir sur Twitter.

V. G.
Le 08/01/2013 à 16:23
Mis à jour le 08/01/2013 à 16:52
En condamnant l'homosexualité "sans homophobie", Dalil Boubakeur a provoqué de nombreuses réactions sur Twitter (Capture Europe 1)

Invité sur Europe 1 mardi matin, Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, a déclenché une vague de commentaires indignés sur Twitter. "Nous (les musulmans, ndlr) condamnons l'homosexualité, mais nous ne voulons pas être homophobes", a-t-il déclaré alors qu'il donnait son avis sur le projet de loi du gouvernement sur le mariage homosexuel et la manifestation anti-mariage homo du 13 janvier prochain.

"Si la religion musulman rejette formellement l'homosexualité en tant qu'orientation, mal vue et condamnée dans les textes sacrés, l'Islam en France, disons, ne peut non plus se taxer d'homophobie", a-t-il ajouté.

Le présentateur d'Europe 1, Bruce Toussaint, ayant visiblement du mal à comprendre ses propos, a alors invité le recteur de la Grande Mosquée de Paris à préciser sa pensée.

"Depuis Sodome et Gomorrhe"...

"Il est certain que depuis Sodome et Gomorrhe, l'orientation (homosexuelle) est condamnée dans la religion musulmane, comme dans toutes les religions monothéistes, c'est clair. Mais le fait sociétal est suffisamment complexe, difficile à cerner pour établir des lois ou imposer un certain nombre de comportements. Je pense que ce n'est pas l'affaire des législateurs ni des religions, mais c'est une affaire de société, d'humanité qui change. Nous devons l'accepter parce que c'est Dieu qui l'a créé de cette manière-là", a alors déclaré Dalil Boubakeur.

Écoutez la totalité de l'interview (particulièrement à partir de 1min) :

Twitter charge Boubakeur

Des propos semblant contradictoires à plusieurs commentateurs, notamment sur Twitter, qui n'ont pas hésité à charger le recteur de la Grande Mosquée de Paris. Parfois avec humour, parfois de manière violente et insultante.

Les propos de Dalil Boubaker enflamment Twitter

Storified by · Tue, Jan 08 2013 06:08:13

Dans la série je suis pas à l'aise pour parler du #mariagepourtous le premier prix est attribué à D Boubaker.Kara Noyak
Le recteur de la Grande Mosquée de Paris: "Nous condamnons l'homosexualité sans homophobie". Silence du Gouvernement http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-interview-de-Bruce-Toussaint/Videos/Boubakeur-Nous-condamnons-l-homosexualite-sans-homophobie-1371013/Francisco J. Rodrigo
pas peur de la contradiction RT @Yagg Boubakeur:«Ns condamnons l'homosexualité, mais ns ne voulons pas être homophobes» http://ht.ly/gDd9eRaphaele Karayan
"condamner" l'homosexualité tout en assurant "ne pas être homophobe" : #Boubaker c'est #jésuites pour tous... #Europe1eric fallourd
Pour rappel homophobie = rejet de l'homosxlt #Larousse - Alors cmt peut-on être contre l'homosxlt et non homophobe ? #Boubaker #Europe1Maxime D
Pathétique D. Boubaker sur le #mariagepourtous sur #Europe1 :"La religion musulmane condamne l'homosexualité mais n'est pas homophobe"Bruno Roger-Petit
Retweeté de nombreuses fois, le message du chroniqueur du Plus a également fait réagir.
@B_Roger_Petit Le foot vous a peut être zlatané la réflexion : un autre petit ballon d'or et vous comprendrez la nuance, mais si !.DUFFOURG
@B_Roger_Petit pourquoi pathétique!? respecter son avis,n'est ce pas çà que vous appelez la démocratie.1/2sofiane mahiou
@B_Roger_Petit et tous les homosexuels qui veulent pratiquer leur foi ne le peuvent pas puisque nonconsidérer comme musulmans ...fberrberr

Boubakeur ne participera pas à la manifestation anti-mariage homosexuel

Dalil Boubakeur a ensuite déclaré qu'il ne participera pas à la manifestation contre le mariage homosexuel le 13 janvier. "Nous ne voulons pas participer à une manifestation sociétale ou l'organiser", a-t-il lancé. Tout en n'appellant pas non plus à ne pas s'y rendre, estimant que c'est à chacun de prendre sa décision selon sa "liberté de conscience", "première valeur de notre société".

>> À lire : "Les anti-mariage homo se mobilisent"

Interrogé ensuite sur sa position vis-à-vis des musulmans homosexuels, le recteur a assuré n'être "ni leur juge ni leur justicier". "Dieu a créé cette orientation comme il a créé la variété de l'humanité (...). Malgré les édictions religieuses, cette réalité, je ne suis pas chargée par le bon Dieu de la modifier, de la condamner et encore moins de la stigmatiser", a conclu le recteur.

La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?