En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Façade du bâtiment principal de l'Université Paris-Dauphine, dans le 16e arrondissement de Paris.
 

Ils avaient dévêtu et gravé des inscriptions en lettres de sang avec une capsule de bière sur le dos de leur victime, un jeune homme de 18 ans qui voulait intégrer leur association étudiante.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    ils auraient fait ça à un chien, ils auraient pris ferme !!!

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    "La victime évoque des coups de poing dans les côtes. Avoir été forcée à boire de bières cul-sec jusqu'à s'en rendre malade. Et surtout, ces inscriptions gravées sur son dos à l'aide d'une capsule de bouteille. " ........sursis.........c'est HONTEUX de la part de la justice !!

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    du SURSIS !! après avoir torturé un de leur copain ?! C'est quoi cette justice !! C'est tout simplement SCANDALEUX !

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    j'espère que ces quatre étudiants ont été exclus de l'université ?

  • pasquedubien
    pasquedubien     

    j 'avais cru comprendre , qu' ils avaient déjà fait la rentrée 2014-2015 !!!!
    stakhanovistes !!! les enquêteurs...

Votre réponse
Postez un commentaire