BFMTV Replay du 18 février : les propos misogynes de Serge Charnay

Retrouvez en moins de deux minutes chrono' le meilleur de l’antenne de BFMTV de ce lundi 18 février. Au programme, Serge Charnay qui attaque les ministres Christiane Taubira et Dominique Bertinotti.

Deana Saadoun
Le 18/02/2013 à 21:58
Mis à jour le 18/02/2013 à 22:02

Garde d’enfants : Taubira s’exprime à la sortie de la réunion avec les associations de pères - 18/02


L'édito d'Olivier Mazerolle : Christiane Taubira a reçu deux associations de pères privés de garde - 18/02


Voici, résumé en deux minutes chrono', le meilleur de l'antenne BFMTV de ce lundi 18 février.

- Les propos misogynes de Serge Charnay

"On se fait encore balader par des femmes ministres qui en ont rien à foutre des pères." Après l’entretien de Christiane Taubira et Dominique Bertinotti avec deux associations de pères privés de garde d'enfants, Serge Charnay a tenu des propos misogynes du haut de la grue sur laquelle il était retranché depuis quatre jours.

Serge Charnay, âgé de 42 ans, avait pourtant fait savoir ce lundi qu’il ne descendrait pas du haut de cette grue avant la réunion entre les ministres et l'association SOS Papa. L'homme, qui souhaite un droit de visite auprès de son fils, est finalement descendu de la grue en fin de journée.

>> A lire aussi – Christiane Taubira : "Accorder une place plus importante à la médiation"

- Bruno Le Roux "accepte" la rigueur

Bruno Le Roux, député PS de la Seine Saint-Denis, s’est exprimé ce lundi au micro de Jean-Jacques Bourdin sur la rigueur. "Je n’ai pas peur du mot rigueur", a-t-il affirmé. Bruno Le Roux est intervenu après que Matignon ai annoncé des coupes budgétaires dans les jours qui viennent.

>> A lire aussi – Bourdin direct : Bruno Le Roux

- Importante pénurie alimentaire à Gao

L’envoyée spéciale de BFMTV à Bamako, Julia Delage, raconte comment les militaires français sont arrivés dans la ville de Gao où sévit une importante pénurie alimentaire.

Des pénuries qui engendrent une augmentation des prix ahurissante : le prix d’une pomme grimpe jusqu’à 650 francs à Gao, c’est deux fois plus cher qu’à Bamako.

>> A lire aussi –Mali: un plan d'action pour sauver le patrimoine du Nord

- Le gouvernement est dans le tort pour l'avocat de l'association SOS Maman

L’avocat de l’association SOS Maman, qui vise à protéger le droit des mères, a estimé que le gouvernement avait fait une erreur en cédant à l’acte de Serge Charnay. "Ce n’est pas en mettant en place une guerre entre les pères et les mères qu’on va régler le problème des enfants", a-t-il déclaré.

>> A lire aussi – Serge Charnay pointé du doigt par l'avocate de la mère

En bonus, Christophe Delay taquine son acolyte Pascale de La Tour du Pin.

Toute l'actu Société

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?