En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Mort d'un bébé nourri au lait végétal, les parents risquent 18 ans de prison

Nourrisson
 

Propriétaires d'un magasin bio en Belgique, ses parents, végétariens, risquent jusqu'à 18 ans de prison pour "refus délibéré de nourriture".

Newsletter BFMTV Midi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Jessica Blot
    Jessica Blot     

    Vous n'avez pas honte d'écrire des conneries pareille ??? Le vrai problème est le bébé laissé sans suivi médical et non le lait végétal.ces parents ont regardé mourir leur enfant à petit feu sans rien faire. S'il souffrait de coliques et de vomissements avec le lait de la mère c'est qu'il avait déjà des soucis et aurait dû être suivi.

  • Zattilio
    Zattilio     

    Laits de vache : un danger pour les nourrissons

    Très en vogue depuis de nombreuses années, le lait de vache constitue une alternative aux produits laitiers d'origine végétale particulièrement appréciées des personnes tolérantes au lactose ou à la maltraitance animale. Mais ces boissons, qui sont adaptés aux besoins nutritionnels des veaux, ne permettent absolument pas de couvrir ceux des enfants humains de moins d'un an !

    En effet, il faut utiliser le lait produit par la mère ou du lait végétal/animal MATERNISÉ sans quoi le nourrisson s'expose à un risque critique de malnutrition et de carences.

  • V garou
    V garou     

    Le vrai problème c'est pas les laits végétaux, mais le fait que ces parents se soient improvisés pédiatre et nutritionniste... dommage que l'angle d'attaque de l'article cible un bouc émissaire plutôt que le vrai problème... (et même émissaire, le lait de bouc, c'est pas une bonne idée ;) )

  • cluster
    cluster     

    Les journalistes font la même erreur que les parents, tiré de l'article de l'ANSE en question, premier paragrapghe : "Seules les préparations pour nourrissons et préparations de suite (à base de protéines animales ou végétales) peuvent couvrir les besoins de l’enfant de moins de 1 an." Le problème n'est absolument pas "Les laits végétaux" mais de donner des laits pour adultes à des nourrissons. Donner du lait de chèvre, de vache ou végétaux pour ADULTE à un nourrisson c'est aberrant et dangereux. C'est pourtant pas difficile à comprendre.

Votre réponse
Postez un commentaire