En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Vincent Peillon le 22 janvier 2014.
 

CAFE POLITIQUE - L'ancien ministre socialiste de l'Education, aujourd'hui eurodéputé, enseignera à partir du 1er décembre à l'Université de Neuchâtel, en Suisse.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • Facebook-720163291389884
    Facebook-720163291389884     

    Vous croyez qu'il va en cours le mercredi matin ? Faudrait pas lui perturber son rythme scolaire !!!

  • gussaoc
    gussaoc     

    tTen il s'exile en suisse!! pourquoi,??? pour pas payer d'impôts??? et en plus comme prof en masturbation mentale! c'est sur ce n'est pas en économie ni en école d'apprentissage! il y enseignerait quoi ce brave???

  • bingo
    bingo     

    Ce sont tous des profs au PS après on trouve que l'on manque d'enseignants.
    Il faut les virer en 2017 qu'ils retournent devant des élèves.

    gussaoc
    gussaoc      (réponse à bingo)

    Il faut savoir que la France , en échec scolaire, à la même moyenne d'élèves par classe que l'Allemagne soit 1/24. Mais si on rapatriait tous les enseignants détachés hors enseignement nous serions à 1/13; le record du monde!!!!!!!

  • proutprout
    proutprout     

    Il y a un truc marrant dans notre societé,tous les politicards plus ou moins honnetes et bien sur non corrompus ont un boulot toujours bien au dessus de leurs capacités,avec a la clé de grosses remunerations ! bizarre non !!

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Un cumulard de première, comment fait il pour assurer les 2 postes ? Un poste d'enseignant chercheur, normalement doit se faire a plein temps et même plus. Et que fait il donc au parlement européen ?, a part toucher ses émoluments. Vraiment lamentable pour le milieu de la recherche et de l'enseignement supérieur.

    1PourAvis
    1PourAvis      (réponse à 1PourAvis)

    Rémunération d'un enseignant chercheur en Suisse de l'ordre de 100 000 € annuel au minimum. Sans compter donc, son '''action"" au parlement, mais c'est vrai qu'il a des journées spéciales de 48 h pour notre surhomme. Pour eux pas de limites même le temps réel n'a pas emprise pour eux. Vive la France forte et nos hommes politiques exemplaires.

  • homme123
    homme123     

    Pauvre jeunes...pour avoir ce genre de prof ..!!

  • Patrie, Nation, France.
    Patrie, Nation, France.     

    Son agrégation de philosophie, a été obtenue sur dossier en passant un simple oral et non pas comme tout le monde "le vrai" concours. Agrégé de complaisance.......

  • irreductible bretonne
    irreductible bretonne     

    Il est sur qu'il n'aurait pas accepter un poste à ST DENIS, où il manque véritablement de profs, il est vrai que les profs de St Denis ne sont pas payés au m^m tarif qu'à Neufchatel. Ils ne sont pas payés du tout d'ailleurs.Après avoir foutu le b....dans l' Education nationale en France, il s'en va gagner des milliers d'Euros chez les riches capitalistes suisses. Ils sont beaux ces SOCIALISTES FRANCAIS

    Gnagnagna
    Gnagnagna      (réponse à irreductible bretonne)

    Il y a une GROSSE différence entre être prof d'Université et enseignant/prof de collège/lycée... Elle ne tiens pas qu'à la rémunération largement différente, mais aussi sur la nature du boulot. Les "prof" d'Université sont surtout des directeurs de labo/centre de recherche/études, et passent plus de temps à chercher des fonds, gerer des équipes et des projets qu'à enseigner. D'ailleurs, vu le statut de fonctionnaire en France, vaut mieux être prof dans une Université Française, mais il doit pas avoir réussi à trouver un poste ici (Certains diront bon débarras). Mais bon, bref, ceux qui parlent sans savoir, comme vous, n'en ont rien à cirer, tout ce que vous voulez dire c'est "bouh méchant pourri monsieur, moi tout savoir, moi savoir et crier que socialiste méchant" ! Alors comme on dit "prenez vos couilles", dites le directement, et pas de manière détournée en racontant n'importe quoi, au passage, sur des emplois qui visiblement vous sont inconnus.

  • Pasquinel
    Pasquinel     

    Plus les années passent ; plus j’ai un rejet de tout ces gens ; gauche, droite confondue.
    Avec leur air de condescendance....
    N’oubliez pas que ça fait plus de 30 ans ; qu’ils nous enfoncent.
    Mais eux, ça roule !

  • Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0     

    Et son salaire ??? Est ce que cela sera celui d'un prof lambda ou y aura t il un p'tit plus dû à son statut d'ex-PSeux à recaser absolument ?
    Au bout du compte ce sera encore et toujours aux français de payer, bien-sûr! Enfin la petite partie qui en payent encore.

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire