En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'hémicycle du Sénat
 

Inspirée d'un cas réel de solidarité, l'Assemblée avait adopté la proposition de loi de Paul Salen en janvier 2012.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Cedric Citharel
    Cedric Citharel     

    C'est de la solidarité qui ne coûte pas cher aux employeurs. Bientôt, on supprimera aussi les arrêts-maladie pour les remplacer par les RTT des collègues...
    http://gauchosphere.blogspot.gr/2014/05/le-gouvernement-par-la-confusion-i.html

  • Rose Marie
    Rose Marie     

    des dons pour ceci ,des dons pour cela :ce n'est pas une obligation c'est selon votre âme et conscience

  • nad 33
    nad 33     

    je suis pour cette "aide" mais que dire des gens qui n'ont pas de rtt?? tous les employeurs ne le pratique pas! alors qu'ont 'ils prévu au sena dans ce cas???

  • Normandie
    Normandie     

    Il faut faire vibrer la corde sensible, un bon moyen pour obtenir quelque chose du bon peuple, donnez donnez toujours plus, des dons pour ceci des dons pour cela et dans la foulée donnez la France aux étrangers et à toutes la misère du monde.

  • lapi06
    lapi06     

    Comment peut on voer contre cette proposition à moins d'être parlementaire en mal d'existence? C'est beau d'entrendre ces mêmes personnes parler apres d'humanisme et de solidarité. A quand la réduction drastique du nombre de parlementaires?

  • Al Nazrani
    Al Nazrani     

    Le don de RTT ne relève pas de la solidarité mais de la générosité. La "solidarité" n'est pas une "valeur" car son application est d'ordre légal, imposé par la Loi. La générosité, comme la charité, est d'ordre personnel, individuel, et il n'y a pas à légiférer pour autoriser ou non un acte de générosité. Cela ne concerne ni l'Etat, ni l'employeur. L'accord entre le donateur et le bénéficiaire est suffisant et l'employeur n'a qu'à enregistrer cet accord. En toute discrétion.

  • TONIE
    TONIE     

    sila gauche ne votait que pour des choses egales entre citoyen elle aurait le courage de voter la suppression des privileges des fonctionnaires dont certains sont indécents comment refuser cette loi de solidarite de generosite . j ai du soigner les miens tres malades et j'ai du demisionne de force pour ca mon frere avait une tumeur au cerveau et ma mere venait se deceder... plusieurs annees de ma vie devastees et sans revenus Il faut des parents comme ceux de mathis... Merci pour les mamans et les papas d enfants malades les communistes font moins de 5 % mais quel pouvoir de nuisance ;;; sans commentaire

  • Monique33
    Monique33     

    Ne nous attendons pas à 'être sur un pied d'égalité, c'est impossible dans le monde du travail. Donc, si ça peut être fait grâce à cette loi dans certaines entreprises, tant mieux!

  • Monique33
    Monique33     

    Ceux qui ont voté contre ou se sont obtenus, s'ils avaient été concernés auraient voté pour. Ils m'écœurent!

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    Enfin un geste intelligent. C'est quand même malheureux que cette mesure ait due être traitée au sénat, cela découle de la solidarité. Bon courage aux parents et à ce pauvre enfant.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire