Retrait de la plainte contre Copé: le FN dénonce "la servilité" du patron de l'UMP

BFMTV avec AFP
Le 08/01/2013 à 20:47

Le Front national a dénoncé mardi "la servilité" du président de l'UMP Jean-François Copé après le retrait de la plainte du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui le visait pour ses déclarations sur le "pain au chocolat".

"Le retrait de plainte du CFCM dans l'affaire du +pain au chocolat+, obtenu par Monsieur Copé après s'être couché devant eux en exprimant 'ses regrets' et déplorant 'l'énorme contresens' suscité par ses propos, témoigne de la servilité d'un homme aussi peu empreint de convictions que d'idées", dénonce le Front national dans un communiqué.

Pour le parti de Marine Le Pen, "cette attitude de repenti, reniant jusqu'à sa propre parole, est éminemment symbolique de l'inconsistance du personnage et de la forfaiture de ses postures !"

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Cure d'économies: le gel du point d'indice des fonctionnaires est-il justifié?