En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une manifestante brandit un drapeau palestinien en signe de solidarité à Ofer, en Cisjordanie. L'Assemblée nationale se prononcera, le 2 décembre, sur une proposition de résolution socialiste sur la reconnaissance d'un Etat de Palestine.
 

Les députés français sont appelés à voter, ce mardi, sur une proposition de résolution socialiste invitant le gouvernement français à reconnaître officiellement l'Etat palestinien. La question, hautement sensible, divise l'hémicycle. Tour d'horizon des intentions de vote.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Après avoir soutenu l'idée des récépissés pour la police, le laxisme judiciaire, l'assouplissement des retours aux frontières, je doute que les socialistes arrêtent de se comporter comme des politiciens en quêtes de voix.

  • valgego
    valgego     

    L'ultime désolation ,le comble de la sottise ,voter à blanc pour la création d'un état sans frontière ,sans capitale ,sans ressources ,gros comme le plus petit des départements français ,coupé en deux et dont le président , pris en otage par les amis des assassins de daesh et sera évincé à la première occasion ,autant voter directement pour la reconnaissance de l'état islamique .

  • Gentle
    Gentle     

    On met la charrue avant les bœufs. Angela Merkel a raison de dire que une décision unilatérale ne servira pas les intérêts des palestiniens.
    Aucune contrainte dans la résolution francaise concernant la charte du Hamas bras armé de l'Iran.
    Aucune contrepartie demandée aux palestiniens, tirs de roquettes, attentats, violences.
    La finalité devra être deux états distincts avec la volonté de vivre en paix...mais les dirigeants du Hamas veulent avant tout renverser Abbas avant toutes discussions sur une éventuelle reconnaissance d'Israël.
    Comment nos députés en France peuvent proposer un état palestiniens lorsque la moitié de cet état (Hamas) serait aux mains d'une organisation non reconnue par l'ONU,l'UE et la France.

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à Gentle)

    Bah non les contreparties c'est valable que contre le vrai ennemi, le patronat :p

  • Ben Voyons
    Ben Voyons     

    "qui va voter quoi à l'Assemblée?"
    oui, hein... on se le demande... ! :)

  • pistache33
    pistache33     

    Nous n'avons pas a nous mêler des affaires des autres.,quand le Hamas aura fini sa guerre alors on reverra la question.

  • marie-france
    marie-france     

    C'est quand qu'on s'occupe des problèmes des Français en France ??????????????????????????????

    Ben Voyons
    Ben Voyons      (réponse à marie-france)

    ÔOOOooooh !
    comme vous êtes triviale, chère âaaaamiiiie...
    Les députés s'occupent des grands prooooblèèèèèèmes du mooooonde !
    Si en plus fallait s'intéresser au sort des électeurs de base.. où irait-on !!!
    et pourquoi s'occuper de la France, pendant que vous y êtes !!
    on n'a jamais vu pareille outrecuidance !
    ;)))

    Peter
    Peter      (réponse à marie-france)

    Ils ont besoin de bénévoles aux restos du coeur...

  • snatch
    snatch     

    Et tant qu'à faire.....pourquoi pas reconnaitre Etat Islamique DAESH.......Il a une population, un gouvernement/un pouvoir et un territoire........Ah, ces socialos, ils ont tout pour plaire.....

    nicoco
    nicoco      (réponse à snatch)

    tout simplement parce-que les Palestiniens habitent en Palestine depuis un petit moment ,si on ne reconnait pas leur état que devinnent ces populations?

    black manba
    black manba      (réponse à nicoco)

    eh bien, premier point, qu'ils se conduisent comme des chrétiens et cessent d'enquiquiner tout le monde avec leurs terroristes, le hamas, leurs tunnels pièges, le Hezbolla, les rockets achetés avec les millions que nous leur donnons, les écoles et maisons servant de base de lancement à ces rockets ou de boucliers humais... aprés ON pourra en discuter, mais nada pour le moment...

    nicoco
    nicoco      (réponse à black manba)

    donc de l'autre coté ils ont tous les droits

    nicoco
    nicoco      (réponse à nicoco)

    pardon: que deviennent

    snatch
    snatch      (réponse à nicoco)

    Et à votre avis fort intéressant, on fait quoi avec le Hamas?

  • valgego
    valgego     

    La question ne se pose pas la réponse est connue : les verts , les socialistes et les communistes , habitués à voter pour tout ce qui ne sert à rien , les risques sont moins grands et il faut justifier le salaire .

  • nad33
    nad33     

    je m'en bat l’œil,ce qui m’intéresse c'est ce que vote les députés pour la France et franchement...

  • Fatima Etcheberry
    Fatima Etcheberry     

    Roger Cukierman le président du CRIF dit ouvertement, sur une chaine de TV en Israël, être intervenu énergiquement et lourdement auprès des dirigeants de l'UMP pour les "convaincre" de s'opposer au vote du 2 décembre. Franchement, ça fait froid dans le dos.............

    black manba
    black manba      (réponse à Fatima Etcheberry)

    Pour une fois que l'UMP est ou se rend utile à la paix, ne boudons pas notre plaisir !

    black manba
    black manba      (réponse à Fatima Etcheberry)

    Pour une fois que l'UMP se rendraq utile, ne boudons pas notre plaisir !...

    Fungi
    Fungi      (réponse à Fatima Etcheberry)

    Ce qui fait froid dans le dos c'est comme œuvre les socialistes par clientélisme.

    Fatima Etcheberry
    Fatima Etcheberry      (réponse à Fungi)

    Je ne comprends pas. Expliquez en français SVP.

    LILLOIS
    LILLOIS      (réponse à Fatima Etcheberry)

    les socialistes ratissent les quartiers FLN OU ISLAMIQUES pour récupérer un électorat

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire