En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La parole de l'enfant pourrait être mieux prise en considération dans la prochaine loi famille.
 

L'Assemblée nationale débute ce lundi l'examen de la nouvelle proposition de loi "relative à l'autorité parentale et à l'intérêt de l'enfant". Un débat qui fait déjà polémique, bien que les sujets qui fâchent aient été écartés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

85 opinions
  • Reseau Parental Europe
    Reseau Parental Europe     

    La meilleure solution dans le réel intérêt supérieur de l'Enfant du divorce serait la déjudiciarisation des déliaisons conjugales comme le préconise le Conseil de l'Europe des mesures de Médiation Familiale pour résoudre une saine et sereine coparentalité, hors champs (de bataille) judiciaire!

  • Mathieu Senegas
    Mathieu Senegas     

    Bonjour, j'arrive tardivement sur cette discussion mais j'espère qu'un journaliste de BFM prendra cela en considération pour la soumettre à un politique lors des débats... chaque fois que l'on parle de cette loi on utilise le terme "beau-parent"... mais cela s'applique déjà aux parents du conjoint ! Je souhaite que l'on utilise dans le cas présent le terme de "parent de coeur" qui est plus approprié. Cela n'est pas compliqué et beaucoup plus clair car ce "parent" tiers l'est par amour (coeur) du parent biologique !

  • RawSpace
    RawSpace     

    Oh, la conception nécessite en effet un gamète mâle et un gamète femelle, et une matrice pour accueillir l'oeuf résultant. Allons plus loin, et admettons un instant que la matrice soit forcément l'utérus de la femme, et que les gamètes mâle et femelle se sont rencontré à la suite d'un rapport sexuel entre un homme et une femme. Je ne vois pas en quoi cela IMPLIQUE que l'enfant résultant doive FORCEMENT être élevé par un homme et une femme. Un enfant est élevé par les individus qui ont envie de l'élever (appelons les les parents sociaux, par opposition aux parents génétiques, dont les gamètes proviennent). Or le lien logique "être parent génétique implique être parent social" est faux dans l'absolu : en témoigne les mères génétiques accouchant sous X : ce n'est pas parce qu'on a conçu un enfant qu'on a envie d'en élever un. De même, on peut avoir envie d'élever un enfant sans pour autant être capable d'en concevoir un (allez, je vais être sympa, je vais limiter mon exemple aux couples stériles de personne de sexe opposé). Je me répète : vous avez dit que vous auriez voulu recevoir de l'affection lors de votre enfance, vous n'avez jamais dit ou expliqué pourquoi cette affection aurait forcément dû être celle de deux personne de sexe opposée constituant un couple. Je pense, en l'absence d'élément contraire (que je vous invite depuis le début à fournir, s'ils existent), que pour répondre à votre besoin d'alors, le fait d'être entouré de personnes désirant élever un enfant aurait suffit. Je ne vois pas où il y a obligation que ces personnes soient un couple constitué d'un homme et d'une femme. Autrement dit, ma question, c'est : selon vous, pourquoi forcément deux personnes, et pourquoi forcément un homme et une femme ?

  • Meloco
    Meloco     

    @RawSpace----Apparemment , savez vous comment vous avez été conçu ? . Mais quand on a la chance de vous lire répondre à tout et à tous , vous êtes si haut qu'il est très difficile de vous rejoindre à votre hauteur pour se faire comprendre , sinon prendre énormément de temps que je n'ai pas . Sachez pour votre gouverne que je ne vous ai pas invité de me lire pour me répondre . Cordialement .

  • RawSpace
    RawSpace     

    Je ne me livre pas à une analyse, je dis et montre juste que votre discours ne répond pas à la question que je vous pose.

  • Meloco
    Meloco     

    @RawSpace, ------ on retrouve ici une fois de plus l'analyse toujours aussi pleine de réflexion .

  • RawSpace
    RawSpace     

    "je vous parle de la souffrance qu'un enfant ressent par manque d'affection et de rupture" => Oui, c'est ce que j'ai cru comprendre. Mais veuillez noter que vous même ne dites pas "je vous parle de la souffrance qu'un enfant ressent par manque d'affection d'un homme et d'une femme", mais juste "je vous parle de la souffrance qu'un enfant ressent par manque d'affection", donc je ne vois pas toujours pas où, dans VOTRE discours, vous démontrez la thèse que je vous demandais d'expliciter/de démontrer initialement, à savoir : "[...] ces êtres humains doivent forcément être deux, un de sexe masculin, et un de sexe féminin.".
    En bref, je vous reproche de ne pas répondre à ma question.

  • RawSpace
    RawSpace     

    "je vous parle de la souffrance qu'un enfant ressent par manque d'affection et de rupture" => Oui, c'est ce que j'ai cru comprendre. Mais veuillez noter que vous même ne dites pas "je vous parle de la souffrance qu'un enfant ressent par manque d'affection d'un homme et d'une femme", mais juste "je vous parle de la souffrance qu'un enfant ressent par manque d'affection", donc je ne vois pas toujours pas où, dans VOTRE discours, vous démontrez la thèse que je vous demandais d'expliciter/de démontrer initialement, à savoir : "[...] ces êtres humains doivent forcément être deux, un de sexe masculin, et un de sexe féminin.".
    En bref, je vous reproche de ne pas répondre à ma question.

  • Meloco
    Meloco     

    @RawSpace-------MONSIEUR MOI JE SAIS TOUT je vous parle de la souffrance qu'un enfant ressent par manque d'affection et de rupture . Mais je me rends compte que pour vous cela n'a aucune source d' intérêt ... quant a ma vie c'est pour vous situer ma compréhension d'avoir vécu , des faits apparemment très loin de votre petite analyse simpliste .

  • Meloco
    Meloco     

    MONSIEUR MOI JE SAIS TOUT je vous parle de la souffrance qu'un enfant ressent par manque d'affection et de rupture . Mais je me rends compte que pour vous cela n'a aucune source d' intérêt ... quant a ma vie c'est pour vous situer ma compréhension d'avoir vécu , des faits apparemment très loin de votre petite analyse simpliste .

Lire la suite des opinions (85)

Votre réponse
Postez un commentaire