En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Jean-Marie Le Pen sur les chambres à gaz: "Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée"

Jean-Marie Le Pen sur le plateau de BFMTV-RMC, jeudi 2 avril 2015
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

27 opinions
  • stream29
    stream29     

    tiens donc mon commentaire a disparu

  • 05 2017
    05 2017     

    Un peu de vocabulaire : le fascisme

    Parce que j’en ai un peu marre de tous ces peigne-culs incultes, de droite comme de gauche, qui emploient les mots, souvent sous forme d’invective, sans en connaitre le sens !…

    « Le fascisme est une conception totalitaire de l’état. mais beaucoup plus qu’une doctrine, le fascisme est une action, une volonté de lutte, c’est aussi une tentative pour créer un homme héroïque, un combattant.

    Mussolini croyait que sa tâche serait facilitée par le fait que, pour la plupart, les adhérents de son parti, au début, étaient d’anciens combattants, provenant des formations de choc de l’armée italienne, les Arditi.

    Il pensait que la solidarité du front continuerait dans la vie civile, et qu’elle serait plus forte que la solidarité de classe. Le même phénomène se produisit en Allemagne après la première guerre mondiale.

    Du point de vue idéologique, le fascisme dérive :

    – de Maurras pour la critique de la démocratie.

    – de Nietzsche pour al volonté de puissance.

    – de Sorel pour l’emploi politique de la violence.

    – et aussi, dans une certaine mesure, des premiers écrits de Lénine, Mussolini pouvant être tenu, comme lui, pour un « révisionniste révolutionnaire » du marxisme.

    Le fascisme se veut aristocratique, par la sélection d’une élite et opposé à tout égalitarisme, en particulier l’égalitarisme démocratique.

    – Le fascisme est tout naturellement anti-communiste, né qu’il est d’une lutte à mort contre les socialo-communistes et son anti-communisme est total dans le sens où il entend détruire le marxisme, ses structures et même ceux qui la diffusent. D’un autre côté Mussolini, ancien socialiste utilisera toujours une terminologie socialisante, qui lui ralliera les anciens partisans du marxisme, en particulier lors de la renaissance du fascisme, en septembre 1943, à la création de la République de Salo.

    – Le fascisme est aussi anti-capitaliste, c’est à dire qu’il s’oppose, comme contraire à l’intérêt de l’état, à la formation de trusts gigantesques et anonymes, capables d’influencer la vie du pays ; il respecte la propriété privée dans la mesure où l’intérêt de l’État ne s’y oppose pas.

    Cette tendance plus ou moins rejetée dans l’ombre pendant le fascisme 1925-1943 sera mise en lumière lors de la « République Sociale Italienne » où l’étatisation sera un fait et où le régime deviendra rapidement un état de forme socialiste, malgré les protestations des allemands, fort soucieux de voir l’industrie italienne leur échapper par ce biais.

    – Le fascisme est anti-démocrate car il refuse de reconnaitre la même valeur à tous les êtres humains sans exception. Comme tous les états totalitaires modernes, il se considère cependant comme investi de son autorité par le peuple, et comme jouissant de sa confiance, puisqu’il le consulte fréquemment (il conserve même la Chambre des Députés jusqu’en 1938).

    – Si le fascisme nie les principes de 1789 ce n’est pas parce qu’un désir frénétique de retour en arrière et de réaction sociale le meut, c’est parce que loin d’être contre-révolutionnaire, le fascisme a dépassé ce vague conformisme qu’est devenue la déclaration des droits de l’homme et cherche à créer un monde nouveau.

    – Le fascisme est impérialiste. Ceci peut s’expliquer pour deux raisons :

    – Mussolini est imprégné de ce que fut la grandeur romaine et toute sa vie il poursuivra le rêve de voir la Méditerranée redevenir le « Lac Romain ». Il voudra donc essayer de conquérir le maximum de territoires possible sur la rive africaine de la Méditerranée afin d’en contrôler le plus grand secteur possible.

    – Les Italiens se sont considérés comme frustrés par les Traités de Paix de 1919 dont ils jugent l’actif dérisoire, eu égard aux sacrifices consentis, et aux promesses mirifiques des Alliés, lorsqu’ils tentaient d’entraîner l’Italie à leurs côtés.

    Par suite, le fascisme est d’abord un Nationalisme mais encore la volonté pour l’État de se bâtir un Empire.

    Au départ, Mussolini avait déclaré : « le fascisme n’est pas un article d’exportation » mais rapidement il revint sur cette idée et déclara que, au prix de modifications inhérentes au caractère particulier de chaque nation, le fascisme avait un caractère d’universalité, ses grands traits en particulier, pouvant être appliqués partout. Il déclara même que toute l’Europe deviendrait bientôt fasciste et que le XXe siècle serait le siècle du fascisme.

    Il est de fait que dans un grand nombre de pays naquirent des mouvements fascistes. le salut à la romaine devint vite universel pour les nationalistes chinois comme pour les rexistes belges, pour les « chemises vertes » brésiliennes et pour l’Union des fascistes britanniques.

    – Le fasciste n’éta

    05 2017
    05 2017      (réponse à 05 2017)

    – Le fasciste n’était pas raciste du fait de la conception état-nation qui était la sienne. Après l’union avec le Reich quelques mesures anti-sémites furent édictées en 1938 mais oubliées aussitôt après. De nombreux juifs avaient d’ailleurs adhéré au mouvement fasciste et milité dans ses rangs.

    Durant la guerre, les troupes italiennes d’occupation protégèrent les juifs en de nombreux pays. Même la République Sociale Italienne refusa de livrer des juifs aux allemands, quoique ayant accepté, sous leur pression, que les israélites soient tenus pour membres d’une Nation Ennemie, à interner pour la durée de la guerre.

    – Le fascisme était la réaction de Musolini face aux évènements qui agitèrent l’immédiate après-guerre, ce fut sa création et on ne peut pas le séparer de lui. Les Italiens ne s’y trompaient pas, eux qui vénéraient Mussolini comme un Dieu.

    En ce qui concerne sa doctrine, il y a peu à en dire sinon qu’elle fut essentiellement banale. Mussolini ne croyait pas aux doctrines mais à l’action. L’effort de mise au point d’une doctrine ne fut qu’un hochet pour occuper les intellectuels. En réalité Mussolini fut toujours un pragmatiste et ne se laissa jamais lier les mains par un quelconque a-priori doctrinal.

    Le fascisme est une organisation de l’état, une mise en forme de la nation en faisceaux d’énergie, non plus séparés mais unis en œuvrant dans le même but. A l’origine, ce n’était pas une idéologie messianique. Mais les admirateurs que le fascisme ne manqua pas d’avoir dans le monde entier élevèrent celui-ci à la hauteur d’un dogme absolu et éternel.

    Dans cette optique le fascisme international tendit à se confondre avec le national-socialisme, lui aussi transformé et épuré mais surtout dégermanisé. »

    François Duprat, Les mouvements d’extrême droite en France depuis 1944. Ed. Albatros.

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à 05 2017)

    D'un autre côté peut être bien que le KKK était un club d'échec à l'origine, mais est-ce que ça a vraiment de l’importance ?

  • domino 45
    domino 45     

    J M LE PEN fait de la politique depuis 60 ans donc a chaque fois MR bourdin lui pose les memes questions et il lui donne les memes réponses c est de l acharnement médiatique à cette époque je n étais pas née mais la je suis à mon ordi MR BOURDIN ainsi qu a vos collègues journalistes et autres parler debatter sur des sujets grave comme ce qu il s est passer hier au KENYA concernant le MASSACRE de ces 150 étudiants sans compter les autres horreurs au quotidien commis par ces extrémistes ! sans oublier qu'en FRANCE il y a le chomage la precariter les greves à répétitions etc

  • domino 45
    domino 45     

    je viens à la minute d envoyer mon commentaire honteux vous me l avez suprimer

  • pete drire
    pete drire     

    Qui à diligenté cette enquête ?

  • pete drire
    pete drire     

    le francais est une langue tres susceptible ..vous changez un mot, une virgule et la phrase n'a plus le même sens...

  • mariedeux
    mariedeux      

    C'est évident que M Le Pen lorsqu'il parle d'un détail de l'histoire concernant les chambres a gaz fait référence au moyen utilisé et pas au morts que cela a crée! Il faut être intellectuellement malhonnête pour tenter de faire croire le contraire! En tout cas on ne pourra jamais lui reproché d'avoir la langue de bois, il dit les choses tel qu'il l'entend contrairement aux hypocrites politiciens qui dansent dans le bal des biens pensants!!!

  • librepenseur
    librepenseur     

    Hier déclarations de Karsfeld. Ce matin on titille JMP sur "le détail". Ce soir, intégrale de la Shoah sur la 3, en un sujet sur MLP a envoyé special sur la 2 . Le quinté gagnant de la propagande médiatique !

  • Toutatis
    Toutatis     

    Jean Marie Le Pen parle de la méthode qui est un point de détail et non des millions de morts, depuis 30 ans les médias jouent sur les mots faisant croire que Le Pen parle des morts. La vidéo originale où le journaliste pose la question sur la méthode du génocide est difficile à trouver la plupart des vidéos ne donnent que la réponse de Le Pen, donner la réponse sans diffuser la question est la base de la manipulation.

    dany-tou
    dany-tou      (réponse à Toutatis)

    J'approuve votre commentaire : le mien , qui allait dans ce sens a été supprimé !

    snatch
    snatch      (réponse à Toutatis)

    Excellent commentaire....... Bravo...... j'y adhère sans tergiversation aucune

    marredesfachos
    marredesfachos      (réponse à Toutatis)

    malheureusement, plus besoin de visionner la vidéo originale... vous avez à votre disposition, en intégralité celle de ce matin...pas de manipulations, juste des propos nauséabonds...

    Toutatis
    Toutatis      (réponse à marredesfachos)

    Enlever vos filtres gaucho bobo et réécoutez la vidéo, Jean Marie Le Pen précise qu'il parle de la méthode et non des millions de morts, regardez la vidéo originale et écoutez la question, elle porte sur la méthode et non sur les morts.

  • marredesfachos
    marredesfachos     

    c'est extraordinaire.... cette faculté qu'ont les pros FN à se victimiser... le pauvre jean marie on lui repose encore la meme question, c'est pas gentil ça.... qu'il persiste dans ses propos ne vous choque pas par contre.... pour info même votre bien aimée leader politique, sa propre fille, réagit à cela avec un désaccord profond ! arrêtez donc ce terrible déni, votre parti politique est fondé sur une idéologie ignoble qui à fait les jours noirs de notre histoire, et malgré tous les efforts de marine pour enterrer, masquer, camoufler votre héritage, la puanteur revient et affleure toujours à la surface...Et personne chez vous pour vous rendre compte que le fait que les politiques de tout bords soient corrompus, et inefficaces ne peut pas justifier l'adhésion à un parti au passé aussi trouble...

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à marredesfachos)

    Le problème c'est juste que tu confond la signification d'une phrase en français avec "pour ou contre le fn".
    Que tu t'autorise à donner une réponse non pas à la question qui t'es posée mais à celle à laquelle tu as envie de répondre.
    Le tout en répétant un discours tellement cliché qu'il en revient à dire que tu ne fais que répéter ce qu'on a pensé à ta place.
    Donc c'est bon, tu as suffisamment répété tes arguments hors sujet, tout le monde a compris à qui il avait affaire.
    Maintenant si tu allais voir ailleurs ?

    snatch
    snatch      (réponse à marredesfachos)

    Et rien que cela......... Ca conforte ma position envers FN......... Toujours et pour tous les jours......

    marredesfachos
    marredesfachos      (réponse à snatch)

    rien d'étonnant à votre réaction...votre position envers le FN est donc uniquement réactionnaire et absolument pas du à la défense de son programme au demeurant inexistant....

    snatch
    snatch      (réponse à marredesfachos)

    J'adore vos mots....... c'est même marrant.......

    marredesfachos
    marredesfachos      (réponse à snatch)

    c'est déjà ça, rien n'est pire que l'indifférence...

    snatch
    snatch      (réponse à marredesfachos)

    Et surtout le discours propagandiste.....

Lire la suite des opinions (27)

Votre réponse
Postez un commentaire