En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le député PS Jean-Jacques Urvoas, rapporteur du projet de loi sur le renseignement, mardi matin sur BFMTV et RMC.
 

Jean-Jacques Urvoas, député PS du Finistère, président de la commission des lois à l'Assemblée et rapporteur du projet de loi sur le renseignement, était mardi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et sur RMC, au lendemain du début de l'examen du texte par les députés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Pierre19
    Pierre19     

    Ces Socialistes sont Liberticides ... qu'en sait il ce type là ??? comment vont se faire les écoutes ? les piégeages des voitures ?? aucun contrôle que celui des politiques en place ..!! NON à cette Loi ... J'aimerais avoir ce qu'en pense ce Monsieur si on le piège et on l'écoute ??? sans aucun contrôle de personne ..??

  • Bill appelez moi Bill.
    Bill appelez moi Bill.     

    Allo? j'écoute...

  • mamed
    mamed     

    avec ces méthodes ,adieu l'internet ,les forums ,les sms ,les meils ,et tout ce qui pourra être intercepter par les antennes .
    Citoyens ayez conscience qu'on rentre dans une nouvel ère celle de la méfiance de la suspition et tout contrôle . C'est la rentrée de la police de la pensée dans les anales .

  • 109600
    109600     

    Depuis les écoutes illégale de l'Elysée sous Mitterrand destinées à assouvir le plaisir malsain d'espionner la vie privée de personnalités du monde du spectacle, on a tout à craindre des socialistes.

  • romuniort
    romuniort     

    Et puis pour ne pas froisser les petits copains, les magistrats, parlementaires, avocats et journalistes sont hors périmètre... A part ça, nous sommes tous égaux devant la loi...

Votre réponse
Postez un commentaire