En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French President Emmanuel Macron watches his Senegalese counterpart leaving following their meeting at the Elysee palace on June 12, 2017 in Paris. French President Emmanuel Macron's party is on course for an overwhelming parliamentary majority, after the June 11, 2017 first round of voting for the National Assembly left traditional parties in disarray.
Lionel BONAVENTURE / AFP
 

Dans un édito signé par son comité de rédaction, le célèbre quotidien américain s'émeut de la volonté du gouvernement de faire passer dans le droit commun une série de mesures prévues dans le cadre de l'état d'urgence. 

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • ViveLe Roy
    ViveLe Roy     

    Que NYT s'occupe de son "C.."

  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    je me marre, c'est quoi ce troll du "New York Times ???

    Qu'ils règlent leur problème avec leur Trump.
    Nous on a Macron et on est content

  • Picto
    Picto     

    De quoi se mêlent ils ?
    Et puis pour le moment, il ne faut pas d'entraves pour éradiquer les "futurs terroristes". Arrêter des innocents et les libérer après en avoir vérifié la non-dangerosité n'est pas grave. S'ils ont été signalés c'est qu'il y avait des soupçons.

    Moins que de tous les emprisonner arbitrairement et leur faire avouer des crimes non commis.
    Pour le moment la France n'a pas construit de Guantanamo, non ?

Votre réponse
Postez un commentaire