En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les affrontements entre forces de l'ordre et ouvriers ont fait des blessés légers.
 

La décision de Manuel Valls de vouloir sanctionner les syndicalistes chez Goodyear fait tâche à gauche, face au projet de loi sur l'amnistie sociale.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    Après avoir annoncé plus de 400 suppressions d'emplois sur les 2 sites voisin de Dunlop et Goodyear de la Zone Industrielle d'Amiens-Nord (France), en mai 2008, la firme a annoncé une nouvelle restructuration en mars 2009, et un licenciement collectif portant sur mille emplois sur l'usine Goodyear, qui compte 1 450 salariés et un plan investissent massif sur le site de Dunlop1. Début 2013, confronté aux difficultés de restructuration et aux blocages syndicaux de la CGT, la direction annonce la fermeture du site Goodyear d'Amiens. Le site Dunlop qui a été restructuré poursuit sa production.

  • Papichou
    Papichou     

    Excellent, le mélanchon (sans majuscule) est l'exemple national du type raté.

  • Papichou
    Papichou     

    La gauche qui amnistie la racaille : les syndicalistes ou fainéants, profiteurs, inutiles et ratés, ne défendant qu'eux-mêmes refilant leur boulot aux autres. Bref, des sales types...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Non seulement les syndicats sont des lobbys parmi tant d'autres qui n'ont pas à dicter la politique d'un pays, mais ce sont des lobbys non représentatifs, surprotégés par un système fermé et archaique qui leur donne plus de droits qu'ils n'en méritent et défend les vieux partis nuisibles qui ne représentent plus personne. Un adepte d'une idéologie syndicaliste n'a pas plus le droit d'agresser des policiers qu'un adepte d'une idéologie anarchiste ou religieuse, etc ...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    @Normandie ça va, vous avez listé des trucs qui vous arrange, on s'arrête là pour vous faire plaisir ou on parle AUSSI de la responsabilité des gens que vous défendez ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ben voyons. Un type qui tabasse sa femme parce qu'il a eu une mauvaise journée est un délinquant. Un type qui tabasse un policier parce qu'il a eu une mauvaise journée est un chomeur. Et puis quoi encore ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Franchement si on m'avait dit que le PS était sur le point de revenir sur les fondements de l'état de droit, j'aurais dit que c'était un peu exagéré. Mais ils le font, sans sourciller. Ils parlent d'égalité pour le mariage homo, de sécurité quand ils suppriment les peines de prisons pour les délinquants. Ces gens sont dangereux, tant pour la France que pour la notion même de démocratie. Ils sont plus extrémistes que les pires critiques qu'ils aient jamais faites au sujet de Sarkozy. Et bien sur celui qui "préside" ne dit rien. Moi président je ne ferai pas mon travail.

  • SASHA2459
    SASHA2459     

    Très bien résumé la gratouille et Normandie !!! FRANCAIS NE VOUS SYNDIQUEZ PLUS, ILS NE SERVENT A RIEN !!!

  • SASHA2459
    SASHA2459     

    Dans l'accord que la CGT a avec les sociétés des ports, il y a toujours la règle de la "pénibilité" du travail afin que les dockers puissent partir rapidement en retraite. Il va falloir nous démontrer où se trouve la pénibilité quand les bateaux sont aujourd'hui déchargés avec des grues et du matériel. Plus rien n'est fait à dos d'hommes !!! Il faut que ces messieurs de la CGT redescendent sur terre et arrêtent de nous pourrir la vie avec des idées vieilles de 2 siècles !!!

  • SASHA2459
    SASHA2459     

    La CGT s'est séparée du régime communiste mais elle n'a pas changé pour autant ! On voit bien comment la CGT "a dirigé" les ports avec les dockers : n'était pas embauché celui qui n'avait pas sa carte CGT. C'était la CGT qui décidait du nombre d'heures que ferait un tel ou un tel. D'où la perte de 90 % du trafic, de Dunkerque à Marseille, trafic récupéré par les ports belges et néerlandais ! Et on appelle ça des syndicats responsables ?

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire