En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rwanda: trois associations portent plainte contre BNP Paribas pour "complicité de génocide"

Des réfugiés rwandais fuient Kigali, la capitale, le 11 mai 1994.
 

Le groupe bancaire est visé par une plainte de trois associations qui l'accusent d'avoir contribué en juin 1994 au financement d'un achat d'armes à destination du Rwanda, alors en plein génocide. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Demokos
    Demokos     

    L'excellent Bernard Lugan, dont l'expertise est bien réelle, et avec qui j'ai eu l'honneur de converser quelques fois, ne sera ni écouté ni entendu.
    Ce que veulent ces "associations", tout comme les faiseurs d'opinion, c'est un Jdanov, un procureur pour prononcer le réquisitoire contre un coupable déjà connu.
    Dire que la boucherie rwandaise n'était qu'une résurgence particulièrement meurtrière de haines ancestrales, c'est un point de vue raciss et colonialiss (bouh, pas bien).
    Peu importe qui tenait la machette, c'est la France (ou l'un de ses avatars au choix, le gouvernement français de l'époque, les banques françaises, les entreprises françaises, l'armée française) qui a (biffer les mentions inutiles): a) fourni les armes ou b) encouragé les massacreurs ou c) attisé les haines ou d) protégé les organisateurs pour des raisons colonialiss et financières (bouh, pas bien) ou e) laissé faire en détournant le regard ou f) sans argument particulier, la France est coupable, c'est tout, parce que c'est un pays raciss et colonialiss (bouh, pas bien).
    Cet axiome étant posé, il suffit de répéter le mantra en criant très fort sur fond d'images de charniers et de gros plans sur des visages d'enfants à l'air triste, et "Le Sanglot de l'homme blanc" fera le reste. Pascal Bruckner, imaginais-tu en écrivant ton essai il y a 35 ans que le troupeau bêlant des bobos masochistes se serait multiplié par 10 ?

  • jadil
    jadil     

    Il serait utile d’interviewer l’expert auprès du tribunal international pour le Rwanda, l'Africaniste Bernard Lugan.

  • jadil
    jadil     

    Il serait utile d’interviewer l’expert auprès du tribunal international pour le Rwanda, l'Africaniste Bernard Lugan.

Votre réponse
Postez un commentaire