En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Mort d'un ressortissant chinois tué par la BAC: les versions de la police et des proches

Heurts entre la police et la communauté chinoise à Paris, lundi soir.
 

Après la mort d'un de ses ressortissants dimanche à Paris, la communauté chinoise exprime sa colère et son inquiétude. Tout comme Pékin. 

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Yop123
    Yop123     

    De ce que j'ai compris, un voisin avait appelé les policiers disant qu'un homme se baladait un couteau à la main dans les parties communes, puis les policiers, arrivant sur les lieux, croient qu'il est possiblement en train de se passer un drame chez ce monsieur qui les invectivait donc les policiers décident de rentrer de toute urgence chez la future victime en défonçant la porte, et le problème, c'est que l'homme a pu vouloir se défendre n'étant pas sûr que c'étaient des policiers...

  • titi49
    titi49     

    L'ambassadeur ferait mieux de s'occuper des droits de l'homme dans son pays!

  • Milouze74
    Milouze74     

    Je suis surpris par les déclarations de l'avocat. Depuis quand les policiers en légitime défense d'autrui doivent-ils faire des sommations ? Avec son principe, si un terroriste tire dans la foule, il faut faire deux sommations avant de pouvoir riposter ? Il devrait relire l'article 122-5 du Code Pénal, histoire de se remettre à la page. Je suis aussi étonné par l'idée que les policiers tirent au fusil à pompe dans ce genre de situation. Une arme longue est très difficile à utiliser dans des appartements (trop encombrante).

    Yop123
    Yop123      (réponse à Milouze74)

    Les policiers se sont défendus, mais le seul problème, est-ce-que cet homme (ivre ou pas, ce n'est pas le sujet) savait qu'ils étaient bien des policiers quand ils ont défoncé sa porte ? Des braqueurs auraient pu se faire passer des policiers.

    Guy Levans
    Guy Levans      (réponse à Yop123)

    La police scientifique doit pouvoir établir si le policier a bien été blessé par les ciseaux du chinois déséquilibré. Il ne faut pas oublier que le quartier chinois du 13è est réputé être l'un des plus sûrs de Paris et que sa communauté n'est ni délinquante ni agressive, jusqu'à l'arrivée des bandes de "nique ta mère" et autres "terreurs des prof. à l'école" où les agressions commencent à se répandre

  • Alex54000
    Alex54000     

    On a deux versions différentes. Dans ce cas il faut regarder les faits et rien que les faits pour se faire une idée. Voici les faits (connus du grand public certes): 1-un voisin a appelé la Police car cet individu l'inquiétait (qu'il se balade avec un couteau dans le hall ou que des cris de femmes ou d'enfants s'échappent de son appartement). 2-L'individu est connu pour des troubles psychiatriques 3-il a ouvert la porte avec une arme blanche à la main (je sais pas pour vous mais je pose ce que j'ai à la main avant d'ouvrir) 4-un policier est blessé suite à un coup reçu par cette arme blanche et l'individu est mort suite au tir d'un policier. Ces faits permettent de se faire une opinion hors des déclarations forcément tout le temps contradictoire (on a jamais vu une famille accepter la mort d'un des siens quand bien même ça serait il s'agirait du pire des criminels). Un dernier point pour se faire une idée sur le motif de l'appel: j'imagine mal qu'on envoie la BAC sur un simple différend familial (en général c'est la Police Secours pour ça). On doit être plus proche de la thèse du déséquilibré armé dans le hall.

    pauu
    pauu      (réponse à Alex54000)

    Alors la bravo hein toute votre analyse n'a aucun sens! Selon la première source policière le voisin n'a appelé la police parce qu'il a entendu des cris d'enfants et non pas vu un homme avec un couteau se balader! Arreter d'ajouter des informations fausses qui permettent de justifier l'acte inadmissible du policier en question! La victime lui était ivre de plus il n'avait pas lintention d'ouvrir (sinon les policiers n'auraient pas besoin de forcer la porte) donc s'il avait encore une paire de ciseaux dans les mains c'est normal et donc non considéré comme une arme car la présence de cet outils n'est pas intentionnelle. De plus selon des sources policieres, le policier a été blessé au niveau des côtes ( dont nous n'avons point de photos d'ailleurs) et non au niveau du thorax près de l'aisselle donc tout ceci diffère et pourtant provienne de source policière ! Si vous voulez inventer des informations et masquer les faits autant tenir les propos jusqu'à la fin et non ajouter des nouvelles idées pour accentuer la gravité de la blessure du policier et détruire une certaine crédibilité ! De même que selon les articles précédents les enfants étaient en effet présent au moment de l'affaire et témoignent de la mort de leur père et qu'après on les a enfermés dans leur chambre et retirés leur portable, pourquoi affirme-t-on ici qu'ils n'étaient pas présents sur scène ? Les sources se contredisent ce qui permet de soutenir une certaine fausseté dans les propos affirmés par la police! Certes il est difficile pour les enfants d'accepter la mort d'un de leur proche mais surtout si une bavure policière empêche la population de connaitre la vérité et de vanter les sois disant bonnes actions des policiers! Où est le droit à la vérité dont les citoyens sont censés disposer ? La devise liberté égalité et fraternité c'est beau à entendre mais encore est-elle réellement mis en oeuvre?

Votre réponse
Postez un commentaire