En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
sentinelle
 

Six militaires ont été percutés volontairement par un assaillant en voiture mercredi matin à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. C'est la cinquième fois que les militaires de l'opération Sentinelle sont pris pour cibles depuis 2015. Personnalités politiques et hauts gradés sont partagés sur l'opportunité ou non de la maintenir.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • nenette18
    nenette18     

    Je préfère que ce soit des militaires pris pour cible que nous car ils ont des gilets pare-balles et des armes. Je ne souhaite pas avoir des gilets pare-balles ni des armes mais je paye des impôts pour ça. Ils préféreraient aller au Mali mais moi je préfère voir où va mon argent. Au Mali ils vont surtout pour protéger les mines d'uranium pour AREVA/EDF.

    Proserpine
    Proserpine      (réponse à nenette18)

    Comme on peut le constater,votre soutien est précieux aux militaires . Mais vous ignorez sans doute qu'ils ne préfèrent rien du tout et vont où le président leur demande d'aller pour protéger ce qu'il leur demande de protéger des intérêts nationaux, Areva dont vous consommez l'électricité nucléaire, ou les ressortissants, ou les populations ....Le problème n'est pas votre petite préférence personnelle et égoïste, mais de mener la politique dont l'on a les moyens. La police et la gendarmerie ont une formation adaptée aux interventions en France, les militaires sont mis à toutes les sauces entre les OPEX et les interventions territoriales pour lesquelles ils n'ont qu'une formation complémentaire et radicalement différente des Opex, avec des moyens rognés à toute occasion .Vos préférences sont sans doute intéressantes, mais on ne fait pas la guerre avec des supplétifs sans les équiper quand le personnel de première ligne attend la relève dans ses quartiers. Il y a forcément un redéploiement des moyens et une redéfinition des missions avant la catastrophe, il est temps d'y penser avant votre confort, le gouvernement daigne s'y employer c'est tout à son honneur, quant au vôtre faites en bien ce que vous voulez .

  • beaudolo
    beaudolo     

    Le problème est toujours le même, nos gouvernants et la plupart de nos journalistes ne connaissent pas l’armée et celle-ci ne se fait pas connaître. Il faut des accidents comme celui-ci et la démission d’un Chef d’Etat-major des Armées pour que les médias parlent d’elles. Ce n’est pas avec la disparition du service nationale que les choses vont s’arranger.
    Pour remédier à cette situation je vois deux choses. La première serait de changer le règlement intérieur des armées qui est totalement obsolète au 21ème siècle. La deuxième serait que nos gouvernants et particulièrement ceux qui sont en charge de la défense aillent sur le terrain, non pas avec la fanfare et les caméras de télévision mais en treillis rangers et passent quelques temps dans un régiment, sur un navire ou encore sur une base aérienne, se rendent avec les troupes en Syrie, dans le désert du Tchad et ceci pendant plusieurs semaines et soient mis au même régime que nos soldats. Ils devraient également se faire accompagner de quelques hauts fonctionnaires de Bercy afin que ces derniers puissent jugés, in situ, si l’armée est vraiment mal gérée comme ils l’affirment sans cesse !

  • beaudolo
    beaudolo     

    Pour que l'Armée se fasse entendre il faut la démission du CEMA ainsi que des morts chez militaires, mais encore il faut que cela se passe en France , pour les autres des syndicats dans la rue ça suffit! Il y a un point commun entre ces deux phénomènes, il faut qu'il y ait danger pour le pouvoir, l'alerte étant les sondages qui plongent!

    sonntag67
    sonntag67      (réponse à beaudolo)

    vous avez viré mélenchoniste ?

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à sonntag67)

    Pourquoi, Mélenchon est un pro militaire?

  • Milouze74
    Milouze74     

    "l'affaire de la gendarmerie" ? Ils ont oublié que les patrouilles Sentinelle se font en zone urbaine qui sont par définition des zones sous l'autorité de la police nationale et pas de la gendarmerie. Si des patrouilles Sentinelle ont déjà été vues en sécurisation dans un village de 200 habitants, appelez moi les gars...

    Proserpine
    Proserpine      (réponse à Milouze74)

    Remarque très pertinente qui indique clairement le niveau de méconnaissance des institutions par un député de la République. D'autant que la contamination est cantonnée dans les zones ou nichent les coucous de la République qu'il serait bon d'évaluer, Les villages de 200 habitants ont à ce jour un clocher autour duquel se pratique le vivre ensemble et la maladie ne s'y est pour l'instant pas propagée . Les problèmes psychiatriques s'y traitent dans les champs au grand air ou au café du village, d'où les enfants sont partis à l'armée dans la gendarmerie où dans la police pour défendre leur patrie après que leurs pères aient fait le ménage chez eux .

    vauban
    vauban      (réponse à Milouze74)

    je n'ai jamais vu des patrouilles de gendarmerie en sécurisation dans un village de 200 habitants.

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à vauban)

    Je crois que vous n'avez pas tout à fait compris ce que dit Proserpine, c'est aussi son avis, il n'y a pas besoin de patrouille puisque le ménage a été fait par les villageois!!!!!

    vauban
    vauban      (réponse à beaudolo)

    je crois que vous n'avez pas compris ou pas lu que je répondais à Milouze 74 et pas à Prosper , youpla boum ....

Votre réponse
Postez un commentaire