En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nathalie Kosciusko-Morizet.
 

L'agresseur présumé de Nathalie Kosciusko-Morizet a été placé en garde à vue samedi matin, après s'être rendu à la police. Il s'agit de Vincent Debraize, le maire sans étiquette d'une petite commune de l'Eure. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • TheKid
    TheKid     

    Consignes de sécurité en cas de rencontre avec NKM ou l'un de ses militants: Changer de trottoir. Ne rien dire. Ne pas toucher aux tracts.

  • Hugo49
    Hugo49     

    Si les violences à coup de papiers sont enfin reconnues, quelques journalistes risquent d;avoir des soucis à se faire !!!!

  • Deniseulpicard
    Deniseulpicard     

    Pousser quelqu'un, c'est pas bien. S'enfuir après l'avoir fait, c'est nul, surtout lorsqu'on est maire.
    Mais franchement, tout ce tapage médiatique m'énerve. Essayez donc d'aller au commissariat pour déposer plainte parce qu'une personne vous a poussé et que vous avez trébuché...au mieux vous aurez une main courante.
    Toute cette agitation médiatique est une insulte au quotidien des français et particulièrement à ceux qui vivent dans des zones de non droit.

    Yop123
    Yop123      (réponse à Deniseulpicard)

    Exagération des médias sur cette altercation, c'est certain. Mais en plus, c'est que le photographe de l'AFP qui a décrit ce qu'il s'est passé et qui n'était qu'à une dizaine de mètres devant cette altercation, n'a pas dit qu'NKM a été poussée, mais qu'elle a reçu sa propre main sur son visage quand ce monsieur lui a balancé ses tracts et ensuite, elle s'est simplement évanouie, comme ça, après avoir fait un pas ou deux en arrière, donc problèmes médicales qu'avaient NKM et qui a provoqué son malaise ou simple simulation ou exagération d'un léger malaise sur le moment ?

  • yanarf
    yanarf     

    Si à la place de Nkm on avait Marion Maréchal Lepen quelle serait la réaction des journalistes

    bloody
    bloody      (réponse à yanarf)

    Entièrement d'accord et heureusement pour ce Monsieur que ce n'est pas contre un Zombie "pardon un "en marche"

  • Aurélien Maury
    Aurélien Maury     

    Et deuxième circonstance agravante, en tant que maire il est officier de police judiciaire et donc personne dépositaire de l'autorité publique. Donc : agression sur personne chargée d'une mission de service publique par personne dépositaire de l'autorité publique.

Votre réponse
Postez un commentaire