En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
A l'inverse du poisson, le crabe ressent la douleur.
 

A l'inverse des poissons, les crabes peuvent ressentir la douleur. C'est la conclusion d'une étude nord-irlandaise. Conséquence : les crabes souffriraient avant d'être ébouillantés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Mella
    Mella     

    Bien sûr que si, les poissons ressentent la douleur, d'autres études l'ont montré. Mais c'est plus simple de dire le contraire, plutôt que de perdre des millions à modifier la filière du poisson, en faisant en sorte qu'ils souffrent moins. Espérons que les choses finissent par changer. Après tout, il y a quelques années, on disait bien que les nourrissons étaient trop immatures pour ressentir la douleur, et que les pleurs étaient juste la preuve d'un stress, pas qu'on leur faisait mal.

  • trabucaire
    trabucaire     

    a l'abattoir les animaux savent

  • Mickelkel
    Mickelkel     

    Fais comme moi, injectes-leur un solution létale avant de les ébouillanter ! Et en poussant un peu plus loin, on pourrait même faire venir un pasteur pour la bénédiction, mais la un autre problème se pose, comment savoir quelle est la religion du crustacé ? Peut-être peut-on la déterminer suivant son lieu de pêche ? Et encore, c'est aléatoire, si celui-ci s'est converti a une autre religion que celle de son pays de provenance ? pffff, c'est pas gagné tout ça....

  • Johanne
    Johanne     

    Curieuse de voir qui a financé l'étude qui conclut que les poissons ne souffriraient pas. L'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) publie depuis plusieurs années des rapports sur le bien-être des poissons. Voici un extrait : "There is scientific evidence to support the assumption that some fish species have brain structures potentially capable of experiencing pain and fear. [...] From studies of sensory systems, brain structure and functionality, pain, fear and distress there is some evidence for the neural components of sentience in some species of fish.". Il y a aussi le site fishcount.org.uk qui rassemble de nombreuses sources scientifiques mettant en évidence la sensibilité et la conscience des poissons. Malheureusement , peu de choses réalisées en Français et en France, où l'éthique animale est étouffée par le poids des lobbys industriels.

  • leane
    leane     

    Il faut interdire la douleur.

  • Carambar
    Carambar     

    j'ai toujours eu mal pour eux quant je les ébouillante !

Votre réponse
Postez un commentaire