Chute de météorites en Russie: près d'un millier de blessés

Une pluie de météorites s'est abattue sur l'Oural vendredi, faisant près d'un millier de blessés.

M.R. avec AFP
Le 15/02/2013 à 6:23
Mis à jour le 15/02/2013 à 15:40

Des météorites se sont abattus vendredi matin sur la région russe de l'Oural, accompagnés d'éclairs incandescents et de violentes explosions, soufflant des murs et des fenêtres, semant la panique et blessant près d'un millier de personnes.

"Le nombre de blessés est d'environ 950", a déclaré le gouverneur. Les blessés ont pour l'essentiel été touchés par des éclats de verre, mais certains souffraient de traumatismes crâniens.

Une boule incandescente accompagnée d'une très vive lumière blanche, se déplaçant à très grande vitesse, est apparue dans le ciel de Tcheliabinsk, une ville de plus d'un million d'habitants

Des coupures et des contusions

"Il y a eu une pluie de météorites, sans chute de fragments sur la terre, un météorite a explosé au-dessus de la région de Tcheliabinsk. L'onde de choc a soufflé les vitres dans plusieurs localités", a également précisé un porte-parole de l'antenne locale du ministère des Situations d'urgence.

Le ministère de l'Intérieur, cité par la même agence, fait état de personnes blessées par des éclats de verre dans une école de Tcheliabinsk.

Nombre de vidéos tournées par des témoins ont été diffusées depuis ce matin sur Internet. Un groupe a été créé sur le réseau social Vkontakte, l'équivalent russe de Facebook, où des témoins partageaient liens, vidéos et sensations.

"Une lumière irréelle"

Paniqués et choqués, les habitants de la région russe de l'Oural ont tout imaginé vendredi matin, du crash aérien à la fin du monde, lorsqu'une lumière blanche a soudainement tout illuminé autour d'eux, suivie de violentes explosions qui ont soufflé les vitres de leur immeuble.
    
"J'étais à la maison. Il y a eu un flash de lumière. J'ai couru sur le balcon et il y avait une trace, comme celle d'un avion, mais bien plus grand. Ma première impression a été qu'un avion s'était écrasé", a déclaré le correspondant de la chaîne Vesti, basé à Tcheliabinsk, Dmitri Tourkine.
    
"Tout d'abord, il y a eu une lumière, irréelle, qui a illuminé toutes les classes du côté droit de l'école. Ce genre de lumière n'existe pas dans la vie, seulement lorsque c'est la fin du monde, puis il y a eu une traînée de fumée comme avec un avion, mais dix fois plus grand", a déclaré une des enseignantes de cet établissement à Tcheliabinsk, Valentina Nikolaïeva, au site s'information Lifenews.

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?