En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des militaires participant aux opérations de recherche, en Malaisie.
 

Selon les enquêteurs, les derniers propos enregistrés dans le cockpit, "Et bien, bonne nuit", ont été prononcés par le copilote, Fariq Abdul Hamid. La question centrale est désormais de savoir qui contrôlait l'appareil au moment où il a disparu des écrans radars.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • timinet
    timinet     

    La Malaisie et la compagnie aérienne ne nous ont toujours pas dit si l'avion transportait des valeurs dans les soutes, par exemple des lingots d'or.
    Dans les messages reçus lors de l'accident du Rio-Paris, y avait-il des bruits de fond correspondants aux passagers?
    Le message "Eh bien bonne nuit" s'adressait-il aux contrôleurs aériens ou aux passagers?

  • Mamadou Diop
    Mamadou Diop     

    Le DERNIER message : "Eh bien, bonne nuit" aurait été reçu 12 minutes APRES la désactivation volontaire...
    Serait-il possible d'envoyer un message 12 minutes APRES DESACTIVATION ?

  • Darren
    Darren     

    "Bonne nuit" ça n'a rien de mystérieux. Normal que le pilote souhaite bonne nuit au contrôle malaisien avant de quitter son espace aérien en plein milieu de la nuit.

    Maintenant les enquêteurs du BEA vont surtout analyser les bruits de fond, les intonations, puisque c'est leur spécialité de faire parler les moindres artefacts d'une boite noire.

  • MadeInWorld
    MadeInWorld     

    A quand des cameras dans les avions et des systèmes de localisations que l'on ne peut désactiver ?

Votre réponse
Postez un commentaire