En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président russe Vladimir Poutine, ce lundi 3 mars, avec l'un des principaux chefs de son armée, Ivan Buvaltsev, pendant un exercice militaire dans la région de Leningrad.
 

En intervenant militairement en Crimée, le président russe s'est attiré les foudres de la communauté internationale. Mais Vladimir Poutine ne semble pas bluffer.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

26 opinions
  • Hugues Roussel
    Hugues Roussel     

    Il faudrait demander à Fabius qui ne souhaite pas trop de responsabilités dans les futurs gouvernements...

  • Hugues Roussel
    Hugues Roussel     

    Bah Poutine prend la crimée c'est tout.... et vous bah vous applaudissez le printemps arabe c'est tout. En gros vous avez le cul assis et lui pas.

  • durendal
    durendal     

    On ne peut plus déterminé... Et en plus la Chine l'approuve... Les contribuables européens déboursent presque 10 milliards en prêts aux ukrainiens les dons font le reste. Qui a-t-il sur la table en contre partie? Personne le divulge... Les européens sont bien riches...
    acroofers.com

  • TITINE1967
    TITINE1967     

    enfin un président avec des couilles ,les sionistes régresses

  • lillois
    lillois     

    vive poutine

  • Colibrick
    Colibrick     

    Coup d’État pro-US en Ukraine :
    Sous le contrôle et en présence de diplomates états-uniens, la Verkhvna Rada ukrainienne a opéré un coup d’État, les 22 et 23 février 2014.
    Le Parlement a d’abord pris acte de la démission forcée de son président et élu à sa place l’ancien patron des services secrets, Olexandre Tourtchinov.
    Puis, 328 députés sur 450 ont abrogé la Constitution et lui ont substitué celle de 2004, c’est-à-dire sans référendum et en situation d’urgence en violation des articles 156 et 157 de la Constitution.
    Dans la foulée, les députés ont destitué le président de la République, Viktor Ianoukovytch, sans respecter la procédure d’impeachment et sans contrôle de la Cour constitutionnelle, c’est-à-dire en violation de l’article 111 de la Constitution.
    Ils ont voté la libération de l’ancien Premier ministre et milliardaire, Ioulia Tymochenko, condamnée à 7 ans de réclusion pour abus de pouvoir, et dont Olexandre Tourtchinov est le fondé de pouvoir.
    Enfin, le lendemain, ils ont proclamé Olexandre Tourtchinov président par intérim, en violation de l’article 112 de la Constitution.
    Outrepassant ses pouvoirs intérimaires, le « président » Tourtchinov a nommé son ami Valentin Nalivaytchenko à la tête des services secrets, puis il a convoqué une élection présidentielle au 25 mai à laquelle Ioulia Tymochenko devrait être candidate.
    Ce coup d’État a été immédiatement salué comme un « retour à la démocratie » (sic) par les puissances occidentales. 23/02/14 Voltaire

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    éclair :p

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Donc un accord diplomatique de rapprochement c'est du néo colonialisme. Et l'invasion d'un territoire souverain, ex membre d'un empire, c'est quoi au juste ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et donc en gros, vous êtes monarchiste, fervent défenseur de la lignée des Bourbons ?

  • famisyinn
    famisyinn     

    aujourd'hui, imaginer le monde sans poutine c'est comme imaginer internet sans google. Les occidentaux n'ont qu'à bien se tenir et surtout, arrêter de reconnaître un gouvernement pris par force. Essayez plutôt de faire partir les forces russes par la force, et vous verrez que poutine n'est pas maduro ou kadhafi

Lire la suite des opinions (26)

Votre réponse
Postez un commentaire