En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
"Le défi consiste maintenant à faire en sorte que les filles et femmes, mais aussi les jeunes garçons et les hommes, s'expriment très clairement pour que cette pratique nuisible soit abandonnée", a encore expliqué la directrice générale adjointe de l'Unic
 

Selon l'Unicef, l'excision est susceptible de toucher 30 millions de fillettes dans les prochaines années. Le point sur la mutilation féminine généralisée dans certains pays.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • anis.LA
    anis.LA     

    je tien à signaler que cette pratique n'a jamais été, n'est pas et ne sera jamais imposer par l'islam comme vous le dites, à ne pas confondre avec la circoncision masculine qui elle est obligatoire dans la religion musulmane et dont les bienfaits sanitaires ont été prouvé scientifiquement par le monde moderne, l'excision reste donc une pratique sauvage et inhumaine contre les femmes et c'est un crime qu'il faut combattre par tout les moyens. PS arrêtez d’essayer de salir l'image de l'islam tout le monde est conscient maintenant ;)

  • felicie
    felicie     

    Bravo, les arriérés. C'est ça qui attend nos filles si Hollande et sa clique continuent à favoriser une immigration inassimilable, et s'ils continuent à encourager sur notre sol un "vivre ensemble" combiné à un "laisser faire" qui n'ont rien à voir avec notre modèle social !

Votre réponse
Postez un commentaire