En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les trois raisons du président turc Erdogan de sacrifier les Kurdes de Kobané

La ville de Kobané, le 10 octobre 2014.
 

Pourquoi l'Etat turc réagit-il ainsi face aux événements entre les autorités turques et Daesh? Pour quelles raisons, la Turquie ne s'implique pas davantage dans le conflit?

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Attendez un peu pour voir.
    C'est bien la France et les journalistes français, qui campaient sur le non interventionnisme sacré jusqu'à ce que Sarkozy démontre que "non ce n'est pas sale" (je vais t'envoyez un kit), mais que quand même l'Asthan c'est caca, et que Hollande estime après un retrait bâclé que finalement c'est une posture présidentiable pour pas cher, qui reproche à un état souverain de "ne pas assez s'impliquer" ?
    C'est quoi la prochaine étape, parler "d'enlisement" et de "victimes collatérales" 12h après leur première opération ?

  • UL
    UL     

    La Turquie est candidate à l'Union européenne, membre de l'OTAN et occupe militairement Chypre, un autre pays européen. La Turquie bénéficie d'énormes transferts financiers avec les aides de l'UE et sa candidature n'est pas remise en cause  ! Contrairement au discours établi, l'Union ne semble pas apporter de plus de sécurité aux peuples européens, ni être capable de peser sur la scène internationale puisqu'elle assiste passivement au génocide des Kurdes.

    Qui finance l’État islamique ? Ce n'est certainement pas l’économie dévastée des territoires qu'il conquiert ! Le pétrole ne se vend pas en bidons de cinq litres, il faut des pipelines, des Tankers, des banques pour les transactions, des places de marché et des clients... Je verrais justement des États comme la Turquie, le Qatar, l’Arabie Saoudite, et même certains pays et compagnies occidentales.

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à UL)

    Les rançons.
    Le trafic de drogue.
    Le trafic d'esclaves.
    La vente de pétrole (les types mettent la main sur des installations, ils vont pas les détruire juste pour le plaisir).
    Le pillage.
    Le détournement de l'aide humanitaire.
    Etc ...

  • 109600
    109600     

    La Turquie est train de négocier son entrée dans l'Union Européenne en échange de son intervention. Français si vous saviez!

  • dge
    dge     

    Qu'est ce qu'il attend Holland pour aller faire le job!
    Y'a un boulot à finir, les avions ne suffiront pas!

  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    Un sujet très intéressant mais on parle du sacrifice de milliers de vies innocentes sur l'autel de l'ambition... Sans parler du fait que se désintéresser d'un conflit à ses portes c'est prendre le risque qu'à un moment ou à un autre on est des attaques sur son propre sol qui, de fait par l’absence de résistance locale kurde du coté syrien/irakien, iront de plein fouets contre la Turquie, ses troupes et sa population.
    Ceci constitue une erreur stratégique militaire majeure pour des raisons politiques et constitue un affront aux valeurs humaines fondamentales de ne pas lutter contre ses barbares (au sens historique et littéral du terme). Une raison déterminante pour interdire de manière définitive l'entrée de la Turquie au sien de l'Union Européenne et de la mettre au banc des nations.
    Bref tout ceci est bien triste et profondément écœurant.

Votre réponse
Postez un commentaire