En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mahmoud Abbas, accompagné d’Irina Bokova et de Katalyn Bogyay, respectivement directrice générale et présidente de la conférence générale de l’Unesco à Paris le 13 décembre 2011.
 

INFOGRAPHIE - Depuis le partage du territoire palestinien avec Israël en 1947 jusqu'aux premières reconnaissances de pays européens, l'histoire d'un Etat palestinien a toujours été lié à la peur qu'il inspire à son voisin hébreu.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • bouledog
    bouledog     

    le front national a commis une grave erreur en votant pour la
    résolution de même pour l'extrême gauche et les socialistes ,
    pour voter il fallait que ISRAËL et PALESTINIENS soient d'accord
    hors ce n'est pas le cas , attention de ne pas jeter de l'huile sur le feu , quand on n'est pas capable de diriger son propre pays

  • al Azar
    al Azar     

    Je viens de relire l’article consacré à la Palestine dans la version électronique (édition 2014) de l’« Encyclopaedia Universalis ».
    Je conseille à nos députés cette lecture qui constitue un rappel historique fort intéressant et les empêchera peut-être de vouloir créer un « état palestinien ». Mais il est vrai que la gauche actuelle en France, qui se targue d’être cultivée devient de plus en plus inculte.

    lydia eleona
    lydia eleona      (réponse à al Azar)

    Marion Maréchal-Le Pen votera pour la reconnaissance d'un État palestinien

    L'élue du Vaucluse estime que cette "reconnaissance donnera des droits, mais aussi des devoirs et des moyens pour lutter notamment contre le terrorisme". (le Point)

Votre réponse
Postez un commentaire