En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jamie Edwards, 13 ans, a réalisé une fusion nucléaire, mercredi, à son école de Preston, dans le Lancashire (Angleterre).
 

Un élève d'une école basée à Preston, dans le Lancashire (Angleterre), a réalisé sa première expérience scientifique d'envergure. Et il a opté pour la fusion nucléaire, tout simplement.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

32 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    titre éminemment racoleur pour pas grand chose. Et pourtant on n'est pas le 1er avril..

  • Methanol
    Methanol     

    Bravo a BFMTV de supprimer nos commentaires, leur article est bidon et trompeur, par contre lui il reste bien sur la page d'accueil, assumez votre incompétence, et modifiez votre article si vous voulez pas baisser encore plus dans notre estime, le gamin a fabriqué un Fusor, c'est bien, bravo à lui, mais pas de quoi en faire des tonnes, c'est pas le premier étudiant à l'avoir fait il suffit d'aller voir sur youtube.

  • xyp91
    xyp91     

    On pourrait qualifier cela d'expérience de Sokal et Bricmont :
    Avec deux blouses blanches, un tube, un manomètre, une batterie, des cables, des tuyaux, l'aiguille d'une potentiomètre qui dévie et des applaudissement, on peut faire gober n'importe quoi à des média sans même qu'ils prennent le temps de recouper les informations en ouvrant un livre de physique où en se renseignant auprès de chercheurs reconnus.
    Et ça marche ... Les charlatans ont décidément de beaux jours devant eux.

  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    le gamin n'a fait aucun neutron utile . Un reacteur à fusion nuclèaire controlée c'est pour remplacer les reacteurs à fission actuel C.a.D. pour faire de l'èlectricité.,,,,,,,,,

    Iter est un projet politique comme ISS c'est dire très ambitieux. La France a ètè choisie parceque l'infrastructure du centre de Cadarache, son expèreince avec ToreSupra sur les bobines supraconductives, sa ligne de 400 KW qui alimente en autre l'Italie , a la capacité de fournir des millions d'ampères fournis par les rèacteurs à fission sur le Rhone. L'onde de choc de cette puissance èlectrique est amortie par les 100 km de ligne qui sèparera Iter de ces rèacteur. Donc pas besoin de construire un gènèrateur de courant pour Iter. Le niveau scientifique de la France est au sommet concernant la fusion nuclèaire. Les anglais, les allemands qui ont le mème niveau de la France, Les anglais ont eu le JET ( le tokamak qui a fait parler de la Fusion en 1991), l'Allemagne le projet Iter. Le Japon qui n'a pas été choisi pour Iter a le centre de Calcul ( En Fusion controlée il faut pouvoir analyser les mesures très rapidement . Les mesures sont faites tous les micro secondes sur toute la durée de la rèaction ) le dècalage horaire permettra de faire de la science 24h/24. L'Espagne a été choisi pour recevoir l'agence européene sur la fusion. Toutes ces choix furent dècidés en dèbut 2000. ......................................Moi je ne vis pas en France depuis 25 ans. Et depuis mon pays est devenu l'ombre de lui mème...

  • sterlingroswell
    sterlingroswell     

    ca vous surprend encore ? :)

  • Hugues Roussel
    Hugues Roussel     

    @tmjrc2011 le gamin a fait mieux bon courage à toi avec ton XP sans parti

  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    Pour une reaction de fusion soit realisable il faut mairtiser la temperature la densité des 2 gaz et un temps de confinement. sur Terre la densité est limitée et la pureté du mèlange est très critique ,car on ne peut faire de la fusion avec des gaz plus lourd. Il faut pas moins de 200 millions de degrés pour compenser notre faible gravité epour fusion du deuterim tritium, alors que sur le soleil il lui faut que 6000 degrés pour de hydrogene hydrogèhe, Pour un reacteur à confinement magnetique ( tokamak) il faut un champs magnetique de plusieurs tesla et un courant de plusieurs millions d'ampères sans parler du reste que l'on utilise dans la "BIG Science"...

    Un seul des parametres est défaillant et la reaction se termine.

    Moi, j'ai travaillé 12 ans sur 2 tokamaks et comme mes anciens collègues on a été tèmoins que le processus dura que quelques secondes . ITER c'est plusieurs minutes

    Le seul danger apart les radiations, c'est le Tritium le detèrium et le litium. Mais rien de comparble avec de l'uranium enrichi. Les 2 premiers sont des gaz qui se disoudent dans l'eau H2O ( ils sont de la meme famille que l'hydrogène H. H2O. Seul le tritium prèsente un danger radiactif sachant toutefois que en buvant de l'eau une personne contaminée pourait l'illiminer très rapidement. Le litium qui sert pour fabriquer le tritium ( le carburant c'est mème la reaction qui le produit C'est cool !) se manipule avec une combinaison car les poussières sont très iirritantes pour les poumons.

    Bref je ne fais aucune propagande sur la fusion et je ne travaille pas et je ne fais pas parti d'un parti politique...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les commentaires remettant en doute la réalité de cette expérience ont tous été effacés. Vive la liberté d'expression. "Le changement c'est maintenant."

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Le rang ne fait pas tout, c'est la dynamique qui est importante. Etre au top pour y rester, c'est bien. Etre au top et sombrer dans les abysses, c'est pas bien. Perdre deux échelons de notation souveraine en 2 ans c'est plus qu'inquiétant.

  • Danielo17
    Danielo17     

    Pour revenir à Iter....
    Ce sera un réacteur destiné à contrôler SI les hythèses émise sur la physique des plasmas sont exactes... pas un réacteur de "pré-production"....

Lire la suite des opinions (32)

Votre réponse
Postez un commentaire