En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Bongo.jpg
 

La victoire controversée d'Ali Bongo, fils d'Omar, à l'élection présidentielle a mis Libreville à feu et à sang, dès mercredi soir. Le QG, de Jean Ping, principal opposant qui revendique la victoire contre les résultats officiels, a été attaqué pendant la nuit et l'Assemblée nationale incendiée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire