En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Erdogan demande aux observateurs européens de "rester à leur place" et envisage un référendum sur l'UE

A handout photo released by the Turkish Presidential Press Office shows Turkish President Recep Tayyip Erdogan (R) delivering a speech during a press conference at the Presidential Complex in Ankara on July 22, 2016, flanked by Turkish Prime Minister Binali Yildirim. Turkey imposed a three-month state of emergency on July 21, strengthening state powers to round up suspects behind the failed military coup and suspending a key European rights convention.
ADEM ALTAN / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS OFFICE / AFP
 

Au lendemain du référendum constitutionnel, Recep Tayyip Erdogan s'est montré particulièrement véhément au sujet des observateurs européens critiques au sujet des conditions du déroulement de la consultation. Le président turc veut aussi soumettre à une consultation populaire la question de la poursuite ou non des négociations d'adhésion à l'Union européenne. 

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • titi49
    titi49     

    Pas besoin de referendum, l’Europe ne veut pas de la Turquie, pas de dictature dans l'Europe

  • michelecabal@yahoo.fr
    michelecabal@yahoo.fr     

    L'UE est tellement démocratique que vous pouvez poser la question à vos amis et à vos proches : connaissez-vous des noms de dirigeants de l'UE hormis J.C. Juncker et P. Moscovici ? Demandez leur de citer 3 noms , l'UE un modèle démocratique à tel point qu'on ne connait pas les noms de ceux qui nous dirigent réellement .

  • fumcapt
    fumcapt     

    Tu parles d'une menace !! de toutes façons la Turquie n'a rien a faire dans l'UE, malgré tout le mal que je pense de cette UE.

Votre réponse
Postez un commentaire