En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un membre de Médecins sans frontières (MSF) s'équipe d'une combinaison de protection à l'hôpital de Conakry, capitale de la République de Guinée, où des personnes contaminées par Ebola sont soignées, le 28 juin 2014.
 

Avec un taux de mortalité de 25 à 90%, Ebola continue de tuer en Afrique. Deux Américains en mission au Liberia ont été atteints dans ce pays qui a fermé ses frontières. Une lutte à la fois urgente et de longue haleine s'annonce pour tenter d'éradiquer Ebola en Afrique de l'Ouest.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • NahDae
    NahDae     

    c'est clair... j'aime bien l'allusion au feu de forêt dans l'article... je trouve qu'on est un peu trop confiant... ou alors ils font "illusions" et sont en train de paniquer de leur côté....

  • contrelesabusdepouvoir
    contrelesabusdepouvoir     

    Le risque de pandémie est bien réel d'autant à notre époque où les personnes circulent très facilement. Pourquoi les médias parlent peu ou même pas du tout de cela ? La réponse est évidente.

  • danytou
    danytou     

    Et que fait Touraine pour prévenir l'arrivée de ce virus en France ?

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    HOLLANDE n'a pas une petite enveloppe de quelques millions d'euros a distribuer aux africains ?? A moins que ce soit déjà fait.

Votre réponse
Postez un commentaire