En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Des armes chimiques ont été retrouvées en Irak, mais ce ne sont pas celles recherchées par Bush

Des soldats américains ont découvert 5.000 armes chimiques en Irak entre 2004 et 2011 (photo d'illustration).
 

La recherche d'armes de destruction massive en Irak n'avait pas été fructueuse en 2003. Plus de dix ans plus tard, une enquête du New York Times révèle que des armes chimiques avaient été découvertes. Mais elles n'avaient pas été fabriquées à l'initiative de Saddam Hussein.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Un comble, tout comme le fait que la plupart des armes de guerre qui tournent dans tous ces conflits, parmi toutes ces milices, sont fabriquées et vendues par les mêmes qui trouvent choquant l'usage qui en est fait dans les régions dévastées par la violence...

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à Boz Ramboz)

    Les armes ne causent pas la violence.
    Par contre l'absence d'armes crée l'asservissement et les massacres.
    La première mesure des régimes dictatoriaux est d'interdire les armes pour faciliter ses exactions.
    Sous vichy la possession d'arme était punie de mort.
    Les Rwandais sans défense (comme tant d'autres) ont été assassinés à ... coup de machette.
    Et quelle a été la réaction ?
    L'occident aurait du envoyer ses ARMéES.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Bref ils ont senti que l'information serait exploitée par les médias pour dédouaner l'Irak de sa responsabilité.
    On ne peut que constater qu'ils ont eu raison.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à HeyBaal)

    Ils cherchent pas plus à les dédouaner qu'à dénoncer le double jeu de nos industriels et de certains politiciens qui soit permettent que ça arrive, soit cache leurs découvertes sur ce sujet lorsqu'ils se rendent compte que leurs propres compatriotes vendent de quoi fabriquer des armes des destruction massive (en tout connaissance de cause, le coup de "ils leur ont vendu les bases sans savoir ce qu'ils allaient en faire" STOP!!" ) à des clients étrangers.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ce sont bel et bien les irakiens qui les ont rempli avec des produits chimiques.
    C'est pas les gaz de saddam hussein après un chili trop copieux qui ont décimé des villages kurdes.
    Et ce qui m'épate c'est qu'aucun journaliste n'ait encore fait le lien entre la présence avérée d'armes chimiques en irak avant l'invasion, et le fait qu'après l'invasion la Syrie se soit retrouvée être la plus grande détentrice d'armes chimiques du monde.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à HeyBaal)

    Le seul lien à faire c'est que ce sont exactement les mêmes fabricants occidentaux qui leur ont fourni les composants de base. Ce qui est bizarre c'est que la nouvelle sorte maintenant, comme si on commençait à chercher des raisons ou justifications incontournables pour ré-envoyer quelques régiments sur place, ou pire encore, bombarder de manière "définitive" certaines zones.

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à Boz Ramboz)

    C'est quoi les composants de base ?
    Déjà une munition ça peut être tout et n'importe quoi.
    Les occidentaux ont très bien pu fournir des lanceurs, alors que les irakiens en ont fait des armes chimiques.
    Or ce que VEUT démontrer cet article c'est que ce ne sont PAS des armes chimiques irakiennes.
    Or c'est faux : ce sont les armes des irakiens, elles sont chimiques, et ce sont eux qui les ont fabriquées en tant qu'armes chimiques.
    Qu'ils aient délégué l'activité à une entreprise étrangère (ça alors, les experts en chimie ne sont ni esquimaux ni biafrats) est sans intérêt.
    Si demain la France employait un avion français pour bombarder un site civil avec une bombe fabriquée en France, on ne s'encombrerait pas avec ce genre de considération.

Votre réponse
Postez un commentaire