En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une vague de cyberattaques "sans "précédent" frappait samedi une centaine de pays, affectant le fonctionnement de nombreuses entreprises et organisations, dont les hôpitaux britanniques, le constructeur français Renault et le système bancaire russe.
 

Le virus, qui exploite une faille du système d'exploitation Windows, crypte les données et exige une rançon contre la clef de décodage.

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • pascoole
    pascoole     

    Tellement prévisible depuis 10 ans au moins !
    Les hôpitaux plus ciblés et pour cause :
    - personnel réduit et incompétent en sécurité info
    - sous-traitance sans maîtrise
    - culture sécurité inexistante
    - Ouvertures réseaux externes tout azimuts dans le seul but de faire marcher ce qu'il y a à faire marcher
    ...
    et on trouve cette attaque enfantine surprenante en 2017 ?

  • pascoole
    pascoole     

    Des milliers d'experts en sécurité informatique dans toutes les entreprises pour laisser passer ça ... la blague ! des dizaines de portes ouvertes dans les dernières versions de Windows toutes plus difficiles à désactiver les unes que les autres à se demander si pas fait exprès.

  • pascoole
    pascoole     

    Utiliser OpenDNS

Votre réponse
Postez un commentaire