En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une partie de la carcasse de l'avion, retrouvé en mer de Java par les équipes de recherches.
 

L'Agence météorologique nationale a estimé dimanche que la météo avait pu être le "facteur déclenchant" du crash, entraînant un givrage des moteurs.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • auroch
    auroch     

    @Baillonné
    @Ben Voyons
    @FunkCasimir

    Désolé de vous l'apprendre mais dans des conditions givrantes sévères un avion est effectivement susceptible de tomber comme une pierre.

    Ces conditions apparaissent dans des phases de vol bien connues des pilotes et sous certaines conditions atmosphériques (une combinaison d'un certain niveau d'humidité et de température).
    Pour simplifier, les risques apparaissent en général dans les phases où les avions doivent traverser certain type de nuages, lors de la montée ou de la descente, et quelque fois en croisière.

    C'est vrai partout sur la planète et les pilotes sont formés pour soit éviter ces zones (en faisant un détours), soit pour activer des dispositifs de dégivrage dont certains ne sont efficaces que si déclenchés préventivement.

    Pénétrer une zone de givrage sévère sans avoir pris les précautions préalables nécéssaires et c'est l'exposition immédiate a de gros risques eux aussi bien connus, que l'on soit en cessna 152 ou en A380.

    Dans l'esprit des terriens le mot "givre" évoque surtout une fine couche de glace qui peut paraitre bien inofensive.

    La réalité aéronautique est différente. Ici givre signifie "accumulation de glace en très (très) grande quantité", sur les parties les plus exposées de l'avion (les ailes, le cockpit, les moteurs, les hélices, les gouvernes de direction).
    Ce phénomène apparait très rapidement (de l'ordre de quelques petites minutes) et provoque éventuellement la perte de controle de l'appareil (par blocage des commandes de vol par la glace, décrochage par modification de la forme des profils aérodynamiques, étouffement des moteurs par obstruction).

    Lorsque le pilote n'a pas anticipé le phénomène et comprend que la glace s'est accumulée il est en général trop tard...

    La technologie n'apporte malheureusement pas de réponse à tout, qu'on se le dise.

    Et oui, les pilotes sont bien payés et aussi dès fois pour de bonnes raisons.
    Je suis sûr que vous y penserez lors de votre prochain vol.

  • pistou78
    pistou78     

    A quand les compagnies vont elle enfin rendre obligatoire les parachute dans les avions ? cela éviterais pas mal de mort .

    Elminster
    Elminster      (réponse à pistou78)

    Faire sauter 300 personnes sans aucune expérience de saut en parachute, seule les premiers auront peut être une chance mais les derniers n'auront jamais le temps sans compter ceux qui ne voudront pas, panique, etc.

    Faut rester réaliste c'est impossible...

    auroch
    auroch      (réponse à Elminster)

    C'est exact.

    Outre les difficultés matérielles pour évacuer un grand nombre de personnes dans de telles conditions, il y a là encore des limites techniques à connaitre avant de raconter des bêtises.

    Un avion est maintenu sous pression si bien que l'ouverture des portes est simplement impossible en vol. Si on le dépressurise il faut alors fournir une réserve d'oxygène à chacun sinon l'espérance de vie se limite à quelques secondes. Mais là encore, ceci est impossible pour des raisons de poids.

    Et quand bien même par miracle vous arriveriez à vous extraire de l'appareil avec un parachute et de l'oxygène votre organisme appréciera moyennement la chute à -50/-60 °C.

    Bref, malheureusement toute interruption inattendue de la phase de vol classique a très peu de chance de bien se terminer même avec les avancées technologiques.

  • Sophie_Fonfek
    Sophie_Fonfek     

    3 avions d'un même pays qui disparaissent = ce n'est pas une coïncidence ......... "la main noir internationale" devient de + en + efficace !!! En effet depuis le 15/12/2014 la disparition de cet avion était annoncé par un chinois anonyme (qui voulait bien faire ???) .................

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Sophie_Fonfek)

    Faut consulter un spécialiste quand on est à ce point persuadé que des forces obscures sont derrière chaque tragédie, c'est grave.

    Sophie_Fonfek
    Sophie_Fonfek      (réponse à Sophie_Fonfek)

    ps: aussi une panne des moteurs à cause du givre ne le fait pas chuter aussi vite sur seulement 10 km de longueur ......... (demandé à tous les pro) , pour tomber si vite sans aucun signal d'alerte c'est que quelque chose de très bizarre s'est réalisé d'un coup d'un seul !

    auroch
    auroch      (réponse à Sophie_Fonfek)

    Malheureusement vous avez tors, voir mon commentaire détaillé ci dessus.
    L'accumulation de glace peut provoquer un décrochage suivit d'une chute quasi verticale de l'appareil.
    Ceci est liè à la modification de la forme des ailes par le dépôt de glace.

    Baillonné
    Baillonné      (réponse à Sophie_Fonfek)

    Une panne de givre ? Quand des avions décollent tous les jours du Canada, de Sibérie ou les températures frôlent les -60° ... Heureusement que les "parigots" sont là pour nous faire rire ;O)

  • Ben Voyons
    Ben Voyons     

    le givre.. ça paraît un peu rapide, comme explication.
    ce n'est pas d'aujourd'hui que les avions volent dans des conditions climatiques difficiles. Ils sont tout de même un peu conçus pour ça !
    attendons les résultats de l'enquête.

    Ben Voyons
    Ben Voyons      (réponse à Ben Voyons)

    merci à bamboula pour le lien sur l'express Belgique qui parle de menaces "main noire" révélées par un blogueur chinois sur les avions de airasia
    ce lien a été censuré par radiogobbels mais gogol est votre ami.

    Bamboula
    Bamboula      (réponse à Ben Voyons)

    Cool que t'ai eu le temps de noter l'info :O)

  • pierrot14
    pierrot14     

    C'est tout de même incroyable. Donner des informations non vérifiées ! Ce n'est quand même pas si difficile que ça que d'attendre les résultats des enregistreurs des conversations et des paramètres de vol !!!! Pauvre presse Française .....

    adour64
    adour64      (réponse à pierrot14)

    Surtout qu'une panne des moteurs n'empêche pas la transmission d'un message.
    Par contre, une panne d'infos n'empêche pas la Presse de publier des infos.
    Et c'est valable pour TOUS les sujets !!!!!!

    FunkCasimir
    FunkCasimir      (réponse à adour64)

    Une presse ignorante, c'est bien une presse pour les ignorants ?

  • pistache33
    pistache33     

    je trouve l'hypothèse des moteurs qui ont probablement été endommagés par du givre est vite déclaré... ca doit arranger tout le monde comme reflexion

    adour64
    adour64      (réponse à pistache33)

    Possible, comme beaucoup d'autres, voir la conjugaison de plusieurs raisons s'additionnant.
    Attendons, c'est juste une question de quelques jours, mais peut être que ce jour là une autre info fera la Une.

  • FunkCasimir
    FunkCasimir     

    oui oui c'est bien connu : quand il y a du givre, les avions tombent du ciel !

  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    Mes condoléances aux familles des disparus.

Votre réponse
Postez un commentaire