En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Nelson Ndjadder, président des Forces Révolutionnaires pour la Démocratie en Centrafrique.
 

Opposant tant à la Séléka de Michel Djotodia qu'au président déchu François Bozizé, François-Nelson Ndjadder a fondé les Forces révolutionnaires pour la Démocratie en Centrafrique. Il explique son parcours et ses envies à BFMTV.com.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Mahamat Ahmat
    Mahamat Ahmat     

    Hahaha. Même un apolitique peut comprendre que c'est une interview ( désolé de la qualifier) puisqu'on oit respecter a lliberté d'expression mais faire croire que le Tchad, le soudan, qatar, arabie saoudite... veulent instaurer un état islamique en RCA!!! ça faire rire.. Il suffit den ajouter Israël et le Vatican pour permette aux naifs de croire C'est dommage.

  • NONAIMNOMBRILITCH
    NONAIMNOMBRILITCH     

    il n'est nullement la question de bafoué la liberté d'expression mais plutôt de sécurité de la vie d'autrui,messieurs de BFM ,par votre action vous êtes le tremplin qui sert à legitimisé la prise d'un état ou la gouvernance d'un état par la force ou la rébellion,par votre action vous donner libre cours à toutes personnes le droit de faire ce qu'il veut en Centrafrique ou dans le reste du monde ,comment pouvez vous cautionnez que quelqu'un confesse sur votre chaine qu'il va avoir le soutien d'un rebel(donc un hors la loi) pour prendre son pays ,êtes vous maitre de vos esprit ,c'est comme si demain vous donnez la parole à un confédéré qui dit qu'il va venir assassiné Obama avec l'aide de al qaida....Je sais que vous ne le ferez pas car la différence c'est qu'en Centrafrique il n’y a que 4.5 millions de vie en jeu ce" qui ne représente rien par rapport à la population Centrafricaine,mais tenez vous bien Mr Hyman Harold c'est plus journalisme à ce niveau mais autre chose que vous même ne saurait qualifier ,et que je me garderais de qualifier ......
    vous savez dernièrement une femme enceinte s'est fait agressé à bangui elle est entre la vie et la mort,les personnes qui l'ont agressé sont issus de ce même genre de coalitions auxquels vous adorez donner la parole,est ce cela la liberté de la presse,je suis aussi dans une ecole de journalisme et sur le banc de l'ecole on nous dit que le travail du journaliste est de transcrire non pas ce qu'il voit mais ce qui doit être su et connu mais je remarque que la vous interviewer un individu qui sort de nulle part leader d'un parti politique fantôme ,avez vous essayez de lancer un appel à la communauté centrafricaine qui n'a pas répondue?
    mais nous allosnb essayer de vous joindre Mr HYLAN HAROLD et on vera si vous accepeterez de nous intervieqer

  • NONAIMNOMBRILITCH
    NONAIMNOMBRILITCH     

    Messieurs de BFM nous allons porter devant la justice une plainte pour incitation à la haine et la mise en danger de la vie de tiers devant les tribunaux de Paris,car vous vous plaisez à donner la parole à des personnes qui ne représente pas l'intellegencia Centrafricaines.
    Je constate que vous vous plaisez à donner la parole depuis un certains temps à des Personnes qui de par leurs parcours ou de part leurs profil ne reperesente pas la centrafrique,par votre action contribue à renforcer l'idée qu'en centrafrique il n'y a oersonnes de valables.

    PAR SES MOTS J'INVITE TOUS CENTRAFRICAINS A ME RAMENER TOUTES PREUVES D'ESSAIS DE PRISE DE CONTACT AVEC BFM CAR NOUS ALLONS MONTER UN DOSSIER COMPLET AFIN DE LE PRESENTER A LA JUSTICE POUR AMENER LEGALEMENT LA CHAINE BFM A INTERVIEWER OU DONNER LA PAROLE A DES PERSONNES PLUS QUALIFIES DE LA COMMUNAUTE CENTRAFRICAINE SUR LE PB CENTRAFRICAIN.
    MERCI A vous

  • Kidam
    Kidam     

    S'il vous plait, arrêtez de dire que "anti-balaka", ça veut dire "anti-machette". Comme vous le relevez vous même, c'est absurde.
    Certe, balaka veut dire Machette en sango. Sauf que le Balaka de "anti-balaka" est une déformation de "Balle AK", Ak47 étant l'autre nom de la kalachnikov. Ces guerriers pensent que les colliers et les grigris qu'ils portent peuvent les protéger des balles de leurs ennemis.
    De la part d'un français qui a longtemps vécu en Centrafrique.

  • BOSSMJC
    BOSSMJC     

    C'est une blague!!! ou quoi!, arrête de jouer aux morales des peuples Centrafricains qui souffrent en ce moment au pays ?, on a perdu des frères, sœurs, enfants comme vieux dans ce qui ce passé, et depuis le début jusqu'à maintenant aucun homme politique d'un parti politique s'est levé le doigt, même pour réagir à cet effet devant l'opinion publique et internationale !, donc arrête de nous parler politique !. Il faut se poser cette question, existe-t-il vraiment des hommes politiques dans ce Pays? Déjà pour faire la politique il faut un réel engagement, est-il vraiment le cas pour les hommes politiques dans notre Pays? Je pense que la réponse serais "Non" puisque ce n'est pas en faisant de la politique sociale qu'on peut diriger un Pays avec ces peuples. Il faut être un Leader pour mieux gérer un Pays !, il existe des jeunes Centrafricains intellectuels un peu partout dans le monde, qui observent, étudient la citation aux réels besoins des peuples Centrafricains (quelqu'un qui a un réel engagement, avec un plan d'action, quelqu'un qui a une bonne connaissance de son pays, relations diplomatiques, économiques, visionnaires en gros un Leader). Il faut un jeune Centrafricain qui n'a jamais mis pied dans toute cette exaction, que ça soit en politique ou autre... donc arrête de passer devant les médias et sortir de tels propos qui fâchent, c'était plus simple pour un homme digne de confiance, c’est de se retirer et laisser le Pays sous tutelle de l'ONU. Il y a assez de morts dans notre Pays. Vous qui aimez parler politique, comme si c’était bouillir de l’eau faire son café ! Il faut savoir que la population musulmane, chrétienne en Centrafrique n’ont rien à voir avec ces événements, cela n'est qu'un prétexte des hommes de première rond dans ce Pays, afin de continuer à réaliser leur désir, et là les peuples en soufrent à leur place. J’espère qu’ils seront capable de répondre un jour devant la cours d’appel internationale.

  • jade16
    jade16     

    Ce garçon est gonflé. C'est une blague ? Non seulement avec Ndjotodia et sa bande avec Neris Eric alias Eric Massy (né en 2013) que Massy n'a jamais adopté de son vivant et qui a pris ce nom "Massy" pour conquérir le pouvoir et piller : le borgne au pays des aveugles. Ils ont mis ce pays à feu et à sang, il ose accorder une interview pour raconter n'importe quoi en insultant le peuple Centrafricain qui a tant souffert et qui continue de souffrir à cause de ces assoiffés du pouvoir et ces incompétents qui ont conduit ce pays dans le chaos et ont fait de la RCA une République bananière. Il nous parle de la mort de son père qui a massacré les Centrafricains pendant la mutinerie : "Qui tue par l'épée, mourra par l'épée" c'est ce qui est arrivé à son père. Djadder Nelson, vous ne perdez rien pour attendre. Vous serez sur la liste des condamnés pour crime contre l'humanité commis en RCA. On vous connait assez. C'est un homme très dangereux. A vous les journalistes de BFM TV, sachez que vous êtes lu et écouté par beaucoup de gens. Evitez ce genre d'interview bidon d'un criminel sans prendre de précaution. Il est dans le Séléka avec Ndjotodia. Il a été mis sur la touche par Ndjotodia qui est devenu le président de la transition. Il n'a jamais supporté. Le bateau est entrain de chavirer et il cherche une sortie pour fuir au Canada.
    Avec son père, ils ont tué beaucoup de personnes dans les année 90 sous le règne de Patassé, le cousin de son père. Il est animé que par la vengeance. Comme il parle de Patassé et de Bozizé qui ont soit disant assassiné son père; les enfants de Patassé et de Bozizé vont se mettre à sa poursuite.
    Connaissant la dose de votre humour en France, vous avez fait cette interview pour vous moquer des Centrafricains ?
    Lui, président, la guerre en Centrafrique est pour l'éternité. en plus, c'est un soulard.

  • sarahaaliyah2
    sarahaaliyah2     

    Nous connaissons assez le personnage pour vous affirmer que c'est du n'importe quoi. C'est un gamin qui est rongé par l'assassinat de son père en 2001, il n'a aucun programme à part se venger, est-ce que le peuple a besoin de ça? Faut vraiment être sérieux là, le problème de la Centrafrique est plus grand que que les caprices d'un gamin rempli de vengeance. Notre pays doit être respecté, il faut que les médias cessent de passer le micro à n'importe qui pour dire n'importe quoi, il y a eu plus d'un millier de morts quand même.

  • Hybow
    Hybow     

    La valeur n'attend pas le nombre des années... Et il vaut mieux un jeune qui a encore tous ses idéaux qu'un vieux qui ne pense plus qu'à son "confort" et se remplir les fouilles...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Il faut arrêter tous ses opposants ? Pratique. Il faut aussi organiser son couronnement ou il s'en chargera tout seul ?

  • sarahaaliyah2
    sarahaaliyah2     

    Un gamin qui veut diriger la Centrafrique, il est pété ce gosse. Par contre il y a certaines vérités dans ses déclarations.

Votre réponse
Postez un commentaire