En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'actrice Jennifer Lawrence a obtenu la censure de sites qui hébergeaient ses photos intimes volées.
 

A la demande des avocats de Jennifer Lawrence, Google a retiré deux liens vers des sites qui hébergeaient les photos volées de l'actrice nue.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    Personnellement je l'ai est trouvé en 10 secondes et je dois avouer que cette jeune femme est charmante sous tous rapports. :)

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Je me demande si ils ne sont pas du genre à croire qu'internet, du moins le Web, ça appartient à Google et que tout ce qui s'y passe ou s'y c'est de sa faute et qu'il suffit de demander (ou ordonner) à Google de le supprimer des résultats de son moteur pour que ça disparaisse définitivement.
    Les sites hébergeant les photos obtenues de manière crapuleuse et les logiciels qui souffrent de failles de sécurité ou les appareils qui uploadent automatiquement les photos prises vers des serveurs, sont aussi blâmer.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Je n'apprécie pas Google pour de multiples raisons, mais là sérieux c'est limite si l'avocat ne l'accuse pas d'avoir piraté l'actrice puis mis les photos en ligne.
    Sérieux déréférencer deux liens c'est pas ce qui va empêcher aux pervers et ados boutonneux de se refiler des liens sur divers blogs et forums ni au site hébergeant ces dernières de fonctionner.
    C'est le site de partage et d'hébergement sur lequel ces inconscientes ont stocké leur images qu'il faut attaquer pour négligence si négligence il y'a.

Votre réponse
Postez un commentaire