Pollution de l'air : huit mois d'espérance de vie en moins

L'air de Paris serait tellement pollué qu'il pourrait faire perdre plusieurs mois d'espérance de vie à chaque habitant, s'alarment plusieurs médecins.

M.G. avec AFP
Le 14/02/2013 à 20:28
Mis à jour le 14/02/2013 à 20:30
Les médecins parisiens tirent la sonnette d'alarme quant à la pollution de l'air (Wikimedia - CC - Vania Teofilo)

Les Parisiens seront-ils bientôt obligés de porter un masque anti-pollution ? Une idée pas si farfelue, si l'on en croit l'appel lancé sur Internet par des médecins parisiens, qui dénoncent la qualité médiocre de l'air, à tel point que selon eux, chaque habitant pourrait se voir retirer huit mois de vie.

3.000 décès "évitables"

La trentaine de signataires constatent "au quotidien", chez leurs patients, une hausse des toux chroniques, des crises d'asthme ou des pathologies cardiovasculaires en adéquation "avec ce que nous disent les études scientifiques", assure le Dr Bernard Jomier.

"On a un peu le sentiment d'être les voitures-balais, on constate les dégâts mais les causes ne sont pas traitées sérieusement", explique ce médecin généraliste.

"L'institut de veille sanitaire évalue à 3.000 le nombre de décès annuels évitables par l'amélioration de la qualité de l'air des neuf principales villes françaises", rappelle l'appel des médecins qui somme d"'agir".

Huit mois d'espérance de vie perdus

"Au total, ce sont huit mois d'espérance de vie que la pollution de l'air retire à chaque Parisien", soulignent les signataires, refusant "l'indifférence face à cette atteinte à la santé de nos patients".
    
A l'Etat comme à la Ville de Paris, les médecins demandent "une réglementation plus protectrice de la santé de la population".

"Il faut aller au-delà de la communication et des mesures symboliques", a souhaité le Dr Jomier, jugeant insuffisant le "plan d'urgence sur la qualité de l'air" annoncé la semaine dernière par la ministre de l'Ecologie Delphine Batho, qui ciblait notamment les 6 millions de véhicules les plus polluants.

Toute l'actu Planète

La question du jour

Cure d'économies: le gel du point d'indice des fonctionnaires est-il justifié?