Newmanity: le réseau social écolo et responsable

Les réseaux sociaux ont le vent en poupe. En 2013, Facebook est le numéro un incontestable. Loin devant Google+ et même Twitter. Les réseaux sociaux thématiques gagnent une autre dimension. Newmanity s'adresse ainsi à ceux qui veulent donner du sens à leur vie.

Nathalie Croisé de BFM Business
Le 08/04/2013 à 12:43
Mis à jour le 08/04/2013 à 18:09
Newmanity vise les 100 000 membres (Newmanity)

Contractez les mots "nouvelle" et "humanité". Vous obtiendrez Newmanity. Son fondateur impliqué depuis une trentaine d'années dans les ONG, créateur également de Max Havelaar, Victor Ferreira a une intime conviction: le monde est en pleine mutation et de plus en plus de personnes en ont conscience. "Ce sont 20 % à 30 % des Français qui savent que l'on va dans le mur. Et ils se demandent ce qu'ils peuvent faire à leur niveau." Bien souvent aussi beaucoup ignorent que d'autres ont les mêmes aspirations qu'eux.

Victor Ferreira est aussi très sensible aux questions de développement personnel. Il s'est consacré à la formation des individus. Newmanity lui ressemble donc en toute logique: c'est le point de rencontre de tous ceux et celles qui aspirent à une société plus humaine, plus écologique et plus responsable. Le lancement est récent: novembre 2012. En quelques mois, 10.000 membres. Vincent Ferreira en vise 100.000.

Evénements locaux et fiches conseils

Pas question pour les internautes de multiplier les contenus, l'idée est d'abord de se nourrir. Newmanity a décidé de faire la différence avec une offre très diversifiée. S'intéresser aux autres et à leurs attentes. Pour rapprocher les gens, rien de tel que des événements locaux. Le concept fonctionne bien. Et chacun peut être moteur. Autre réussite: les fiches conseils sur le recyclage, les questions d'allergie ou encore le bio. Il ne s'agit pas de se limiter à la consommation responsable. Newmanity est donc un site qui offre une gamme complète d'outils et de services. Avec des profils très variés, des jeunes fans de réseaux sociaux et des plus anciens qui aspirent à échanger et à agir avec les autres. Le modèle commence à séduire les voisins. 15 % de Belges sont inscrits, des Allemands sont séduits par l'offre.

Victor Ferreira a fait le choix de développer au mieux ce qui existe. L'international ce sera peut-être pour plus tard. Dans le monde, ce sont 180 millions de personnes qui agissent au quotidien. Le site leur donne un nom les Nüman. Le service de géolocalisation va leur permettre de se rapprocher un peu plus.

 

Toute l'actu Planète

La question du jour

Consultez-vous les prévisions de trafic avant de prendre la route des vacances?