En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Ségolène Royal s'oppose à l'arrivée des déchets en Isère
 

9.000 tonnes de déchets en provenance d'Australie pourraient être incinérés dans une usine d'Isère. La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal s'oppose au projet au nom du principe de précaution.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • PADDY
    PADDY     

    c'est normal, quand on voit une poubelle, on met ses déchets dedans.

  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    NO COMMENT !

    sudouest
    sudouest      (réponse à ESTUAIRE)

    ?

  • Menne Barbillon Chevalier
    Menne Barbillon Chevalier     

    comme" aberration écologique" il y le fret ferroviaire qui emprunte les voies voyageurs et passe plein centre ville exp: Dijon:pollution sonore ++et "mise en danger des riverains"

  • Yamaguchi Gumi
    Yamaguchi Gumi     

    Bonne décision

  • NaOH
    NaOH     

    Elle fait quelque chose de bien ? Dis nous quoi .

  • leave
    leave     

    Quand bien même "supporter chacun ses problèmes et ne pas l'envoyer chez les autres" il reste le problème de la production. Les impacts environnementaux dus au remembrement des années 60-80 pour favoriser l'agriculture intensive et la destruction des écosystèmes par les herbicides, fongicides et autres insecticides pour améliorer les rendements, sans parler d'épanchements de déchets d'élevage, sont la plus grande catastrophe écologique de tous les temps et pour longtemps encore. Qui s'en émeut ? Les écologistes qui manifestent pour sauver quelques hectares à Notre Dames Des Landes alors que par millions, ils laissent faire. Vous parlez de transport. Bien sûr qu'il y a des abus. Des améliorations sont toutefois possibles (voiles sur les trans-conteneurs, ferroutage, moteurs à hydrogène...). Patience...

  • Meloco
    Meloco     

    Vous avez raison sur le fond . Mais quand on demande de faire du covoiturage, ne pas se chauffer ni cuire son repas avec du bois ou charbon , réduire sa consommation en gaz en électricité etc etc pour réduire la pollution , et face à cela on transporte du nucléaire et des déchets à des milliers de kilomètres , ? , les fruits et légumes ? les tomates qui partent d'Espagne vers la hollande et ceux Hollande vers l’Espagne pour maintenir les cours ? les ouvriers de ces entreprises chimiques qui ont des saignements ? combien d'argent , de '' pollutions - traitements et stockage transports routiers et Rails -- sans parler des accidents possibles sur le parcourt du transport . Il faut bien admettre qu'il vaut plutôt supporter chacun ses problèmes et ne pas l'envoyer chez les autres même pour de l'argent . Ce n’est que mon avis………………….

  • montezuna
    montezuna     

    pour une fois qu'elle fait quelque chose de bien,laissez là faire,non!!!!!!!!!!!!

  • leave
    leave     

    Si les technologies de traitement françaises sont performantes pourquoi les refuser ? Les australiens ne vont pas construire un usine pour 9.000 tonnes. Ce serait une aberration économique. Si elle "exige que les déchets soient traités à proximité de leur source de production", alors qu'elle et interdise l'exportation de nos déchets électroniques en Asie et en Afrique (eux n'ont aucun moyen de traitement et souffre de grave maladies). Deux poids, deux mesures.

  • Meloco
    Meloco     

    on a déjà les déchets ''' radioactifs '''' pourquoi pas en plus les ''' déchets toxiques '''' au points ou on en est !!! soyons la ''' poubelle du monde ''' au fait ça rapportera combien de '' milliards '' ? face à l'argent on ne peut pas refuser une telle offre ..............

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire