En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Y aurait-il des failles dans le service de sécurité de François Hollande ?

René-Georges Querry, ancien patron du SPHP (Service de protection des hautes personnalités, 1992-1996), était l'invité de BFM Story, ce mardi 26 mai 2015. Plus d'un mois après un tir accidentel d'un policier à l'Élysée, la sécurité de François Hollande est dorénavant remise en cause. Le commandement militaire, chargé de la surveillance au siège de la République française, n’aurait pas été directement avisé de cet incident. Selon Le Monde, trois membres du groupe de protection de la présidence de la République (GSPR), auraient évoqué des "failles" dans le dispositif de protection du chef de l'État. Pour l'ex-dirigeant du SPHP, les cérémonies officielles représentent un réel danger pour tous les présidents, car ils sont fortement exposés à la foule.

Mise en ligne le 26/05/2015

Sur le même sujet