En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

314 professeurs ne veulent plus enseigner que "le masculin l'emporte sur le féminin"

314 professeurs ont publié cette semaine une tribune où ils s'engagent à ne plus enseigner la règle grammaticale résumée par la formule "le masculin l'emporte sur le féminin". Une initiative qui ne rencontre pas les faveurs du ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer. Ces signataires déclarent "avoir cessé ou (s')apprêter à cesser d'enseigner" cette règle, qui veut par exemple que dans un groupe nominal, l'adjectif prend toujours le genre masculin s'il est précédé ou suivi de noms communs féminins et masculins. Ils souhaitent que l'adjectif s'accorde en genre avec le nom commun le plus proche. Alors, la grammaire est-elle sexiste ? Pour en débattre: Éliane Viennot, professeur de littérature, à l’initiative et cosignataire de la tribune des 314 professeurs. Ainsi que Marie-Estelle Pech, journaliste éducation au Figaro. - BFM Story, du mercredi 8 novembre 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Mise en ligne le 08/11/2017

Sur le même sujet