En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Trois mois après les attentats, Charlie Hebdo ne rencontre plus le même succès en kiosques.
 

Alors que le livre posthume de Charb sort en librairies ce jeudi, l'engouement autour de Charlie Hebdo est-il toujours là? Trois mois après les attentats, la solidarité est retombée mais le journal se vend quand même mieux qu'avant.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • al Azar
    al Azar     

    La censure ?
    Elémentaire c'est sur ordre de JMS, transfuge du Figaro numérique. La publicité, comme pour l'escroquerie Google dévoilée, est rémunérée fonction du nombre d' "opinions" (sic) !
    Quand celles-ci disparaissent au malin plaisir discrétionnaire du censeur de service, qui ne remet pas son post supprimé ?
    Ainsi le nombre de visiteurs est fictif et cette supercherie fait rentrer des recettes publicitaires INDUES !

    .............................................C E N S U R E.........

  • al Azar
    al Azar     

    Pas de censure pour Charlie, contrairement à BFM ! et à RMC, devenues radios de la "libre censure" !

  • Facebook-10204823509170723
    Facebook-10204823509170723     

    Je n'en loupe plus un en Kiosque. Par principe et en plus j’apprécie le journal.
    Je continuera longtemps à l’acheter, coûte que coûte.

  • chuck maurice
    chuck maurice     

    " L'effet Charlie" c'est pas pour la modération des commentaires... On efface on efface....

  • yin yang
    yin yang     

    Et dire que sans les attentats, Charlie Hebdo n'existerait surement plus, quel bande d'abrutis ces terroristes !!!!!

  • beaudolo
    beaudolo     

    " L'effet Charlie" s'était aussi fait ressentir du côté des abonnements puisque de 10.000 abonnés, Charlie Hebdo est passé à 220.000, ce qui peut également expliquer la baisse des ventes en kiosques.", non, je ne crois pas que c'est comme cela qu'il faille raisonner. Les gens se sont abonnés pour un an suite à l'engouement "provoqué" par la presse (esprit "corpo" de la presse) et ces gens ne peuvent plus se retirer avant janvier 2016, contrairement à ceux des kiosques! c'est maintenant la qualité du produit qui est jugée uniquement!

Votre réponse
Postez un commentaire