En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
A Angoulême, en janvier 2015. La sélection des auteurs pour le Grand Prix fait parler d'elle, en raison de l'absence d'hommes.
 

Un collectif de dessinatrices dénonce l'absence de femmes dans la sélection du Grand Prix du festival de bande dessinée d'Angoulême. L'organisation, elle, se défend de tout sexisme.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Pseudome
    Pseudome     

    Nous avons très souvent constaté que des prix ou des honneurs étaient décernés à la tête des clients ... plutôt aléatoire ... pas de valeurs fiables ... tout cela doit changer évidemment !

  • MOA01
    MOA01     

    Belle affaire!
    Pas de femme donc certains font pipi parterre et se roulent dedans… pas de blacks, donc certains font pipi parterre et se roulent dedans… pas de chinois ou d’arabes donc certains font pipi parterre et se roulent dedans… pas de gay… pas de ceci pas de cela… Ah oui, j’ai oublié les cathos, les protestants, les juifs… les je ne sais quoi…. Bientôt, il faudra des quotas pour tous – au bac… etc…

    Bask
    Bask      (réponse à MOA01)

    hé ho ça n'a rien à voir. On parle seulement du fait que la sélection n'est absolument pas représentative de l'ensemble des talents actuels en BD. Cet art qui est d'ailleurs très jeune comporte de plus en plus de bédéistes femmes qui au même titre que les hommes méritent une mise en lumière de leur travail tout simplement.

    Bask
    Bask      (réponse à MOA01)

    hé ho ça n'a rien à voir. On parle seulement du fait que la sélection n'est absolument pas représentative de l'ensemble des talents actuels en BD. Cet art qui est d'ailleurs très jeune comporte de plus en plus de bédéistes femmes douées qui au même titre que les hommes méritent une mise en lumière de leur travail tout simplement.

Votre réponse
Postez un commentaire