BFMTV

Paris, destination favorite des Français pour Noël cette année

Trois autres villes françaises figurent dans ce classement: Strasbourg, Lyon et Nice

Trois autres villes françaises figurent dans ce classement: Strasbourg, Lyon et Nice - Catarina Belova/Shutterstock

Selon une étude de la plateforme de voyage Omio, quatre villes françaises se hissent dans le top 10 des destinations privilégiées par les Français pour les vacances de Noël.

Après un mois de confinement, Emmanuel Macron a annoncé le 24 novembre un allègement des restrictions de déplacement. Et même si la situation sanitaire n'est pas revenue au niveau espéré, les Français pourront de nouveau se déplacer librement à partir de mardi prochain, soit le 15 décembre. Et si un nouveau couvre-feu va alors être mis en place dès cette date de 20 à 6 heures, l'horizon se dégage légèrement pour les fêtes de fin d'année, qui pourront être l’occasion d’un voyage en France ou dans quelques pays européens.

D’après une enquête réalisée par la plateforme de réservation de voyage en train, bus, avion et ferry Omio, c’est encore en France que les nationaux s’apprêtent à passer leurs vacances. Cette étude, qui a analysé les données de réservation de 2019 et 2020, révèle que Paris reste la destination privilégiée des Français pour les fêtes de fin d’année. C’est d’ailleurs la seule destination qui a conservé le même niveau de popularité auprès des voyageurs français qu’en 2019. Outre la capitale, trois autres villes françaises figurent dans le top 10: Strasbourg (4e place), Lyon (8e) et Nice (9e), qui intègre ce classement pour la première fois.

Les pays européens ouverts aux touristes français

Amsterdam (2e place) et Londres (3e) sont également des destinations privilégiées par les voyageurs, devant Barcelone (5e), Lisbonne (6e), Berlin (7e) et Prague (10e). A noter qu’aucune destination hors Europe n’intègre ce classement et que Strasbourg dépasse cette année Barcelone, tandis que Rome et Madrid n’y figurent plus.

Pour ceux qui souhaiteraient franchir les frontières de l’Hexagone à l’occasion de Noël ou du Nouvel an, voici un rappel des mesures mises en place par nos voisins européens:

  • en Italie, les voyageurs doivent toujours se soumettre à un test PCR ou antigénique dans les 72 heures précédant l’arrivée. Un couvre-feu est instauré dans tout le pays de 22h à 5h et les musées restent fermés. Dans les zones classées rouge et orange comme la Lombardie, le Piémont ou la Sicile, les bars et restaurants sont pour le moment fermés et les déplacements vers et à partir de ces zones sont interdits.
  • en Espagne, un test PCR effectué moins de 72 heures avant l’arrivée et dont le résultat est négatif, est exigé à l’entrée du territoire espagnol par voie aérienne (aéroports) ou maritime (ports). Les voyageurs en transit ne sont pas concernés. Un couvre-feu est actuellement en vigueur de 22h ou 23h, selon les régions, à 6h.
  • au Portugal, les restrictions ont été levées et seul un formulaire à remplir en ligne avant le départ doit être présenté à l’arrivée.
  • en Allemagne, une période d’isolement de 10 jours doit encore être respectée pour les voyageurs en provenance de zones considérées à risques, parmi lesquelles figure la France. La quarantaine peut prendre fin de manière anticipée uniquement sur présentation d’un test PCR négatif réalisé en Allemagne au plus tôt 5 jours après l’entrée sur le territoire allemand.
  • à partir du 15 décembre, la période d’isolement obligatoire pour les voyageurs français qui se rendent au Royaume-Uni sera réduite et passera de 14 à 5 jours.

Les informations détaillées par pays sont disponibles et mis à jour régulièrement sur le site de France Diplomatie.

Les résultats de cette étude sont basés sur plus de 10.000 recherches effectuées entre le 1er septembre et le 15 octobre 2020 pour des voyages entre le 18 décembre 2020 et le 3 janvier 2021.

Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV